LE DIRECT
On ne naît pas « Thomas Dutronc », on le devient.

Thomas Dutronc : "Je cherche à être sincère plus qu'à être original"

17 min
À retrouver dans l'émission

Le nouvel album du chanteur et guitariste, intitulé « Frenchy », vient de paraître. 14 reprises de chansons françaises incontournables, version jazzy.

On ne naît pas « Thomas Dutronc », on le devient.
On ne naît pas « Thomas Dutronc », on le devient. Crédits : PHOTOPQR/LA PROVENCE - Maxppp

Depuis le fort succès de son premier album Comme un manouche sans guitare en 2007, Thomas Dutronc a fait son trou dans la variété française. C'est justement à elle que rend aujourd'hui hommage le chanteur de 47 ans, dans son nouvel album paru le 19 juin 2020, Frenchy

La crème de la crème

Elève passionné des jeux de mots de George Brassens et des riffs de guitare endiablés de Django Reinhardt, Thomas Dutronc sait s'entourer et s'inspirer du talent des autres. Ainsi, Frenchy réunit "la crème de la crème des musiciens de jazz et des vedettes internationales comme Iggy Pop et Diana Krall" autour des titres français qui ont fait plus d'une fois le tour du monde. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

De La vie en rose d'Edith Piaf à Get Lucky des Daft Punk, Thomas Dutronc a repris des mélodies fortes et mémorables pour leur donner la nonchalance allègre de son jazz, accompagné sur l'album, aussi bien que depuis le début de sa carrière, du guitariste manouche Rocky Gresset. "Rocky, c'est mon arme fatale depuis plus d'une quinzaine d'année, c'est lui qui m'a motivé à faire ce projet."

J'ai la chance de chanter avec des musiciens incroyables, ça donne des ailes. Thomas Dutronc

Humble, l'auteur de Frenchy met toujours en lumière ses "très bons copains musiciens" dont il a l'art de s'entourer, avec toujours en tête un objectif simple et majeur : prendre du plaisir à jouer ensemble. 

En faisant un album de reprises, je sais que je ne recherche pas nécessairement l'originalité. Ce que je cherche, c'est la sincérité, l'émotion. Thomas Dutronc

Retrouver le public

Jouer ensemble, c'est aussi jouer en présence du public. Lors de son dernier concert dans le cadre du festival Jazz à Vienne, le 2 juillet 2020, Thomas Dutronc accompagnait le pianiste Eric Legnini (également présent sur Frenchy). A contexte particulier, concert particulier : la performance a eu lieu dans un Théâtre Antique de Vienne complètement vide. Un concert à retrouver en vidéo dans son intégralité à l'adresse suivante : https://www\.france\.tv/spectacles\-et\-culture/festivals/jazz\-a\-vienne/1807371\-eric\-legnini\-trio\-invite\-thomas\-dutronc\-hugh\-coltman\-a\-jazz\-a\-vienne\-2020\.html

On était content de se retrouver, de jouer après tout ce confinement. Mais on a vraiment besoin du public quand on joue. Être encouragés, les applaudissements, les sourires : l'interaction avec les gens fait énormément pour la musique. Thomas Dutronc

Les retrouvailles entre Thomas Dutronc et son public devront attendre quelque peu, mais sont fixées : le chanteur sera en concert à la Cigale, à Paris, les 2 et 3 octobre 2020. "On va aussi essayer d'en faire en janvier prochain, mais pour le moment, c'est l'incertitude. On sait surtout qu'on ne sait pas !"

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......