LE DIRECT

Jean Rondeau : "Un disque, c'est une histoire, une forme musicale"

19 min
À retrouver dans l'émission

Jean Rondeau, jeune claveciniste passionné, apporte un nouveau souffle au clavecin, cet instrument du XVIe siècle qui connut son heure de gloire à l’époque baroque. Multi-récompensé, il nous parle également de la sortie de son nouvel album : "Sonatas de Scarlatti".

Crédits : (c) Baghir

Jean Rondeau a 21 ans en 2012 quand il se voit décerner le premier Prix du Concours International de Clavecin de Bruges. La même année, il est lauréat du Concours International de Clavecin du Printemps de Prague. En 2013, il obtient le Prix Jeune Soliste des Radios Francophones Publiques et en 2015 il est « Révélation Soliste Instrumental » aux Victoires de La Musique Classique. Son premier album solo, « Imagine » (Choc de Classica, Prix Charles Cros), était consacré à Johann Sebastian Bach. Son deuxième enregistrement solo, « Vertigo», (Diapason D’Or, Choc de Classica), il l’a dédié à la musique française du  XVIIIe siècle avec Jean-Philippe Rameau et Pancrace Royer. Pour son troisième projet discographique en tant que soliste, « Dynastie », il s’est concentré sur les concertos pour clavecin de la famille Bach. Il revient avec un disque des sonates de Scarlatti paru la semaine dernière. 

Le clavecin c'est l'histoire d'une rencontre, un moment, que j’ai eu en écoutant par hasard la radio à l'âge de 5 ans. C’est d'ailleurs un instrument qui marche bien avec les enfants, il est simple d’accès : il peut être une porte d’entrée vers la musique, plus original que le piano ou le violon. 

Jean Rondeau arrive à convertir les plus rétifs à cette musique !

Le clavecin est un instrument qui s’est absenté pendant des siècles : il était le symbole de la monarchie et beaucoup haï par les révolutionnaires. Mais, il revient à la mode tout comme la musique ancienne qui est de plus en plus écoutée. Son répertoire est aussi voire plus grand que celui du piano : il s’étale sur quatre siècles et avec des styles très différents.

Entre silence et son 

Le clavecin n'est pas le seul instrument à clavier mais, une fois que vous avez attaqué la note, vous ne pouvez plus contrôler sa forme, vous êtes soumis à sa résonance. Au clavecin, on ne peut avoir la maîtrise que du silence, ces micro silence qui entourent les notes, car une fois que vous avez pincé la note, vous n’êtes plus maître du reste, vous en êtes le spectateur.

Son nouvel album : "Sonatas de Scarlatti".

Chroniques

7H40
19 min

La Fabrique médiatique

Reworld, Kretinsky : main basse sur les médias français, l’indépendance menacée ?
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......