LE DIRECT
Julie Deliquet

Julie Deliquet : "Le théâtre est l'art du direct, c'est de la vie sur scène"

26 min
À retrouver dans l'émission

La metteure en scène Julie Deliquet adapte le chef d'oeuvre d’Ingmar Bergman « Fanny et Alexandre » à la Comédie française. Quand une vie de théâtre se confond avec le théâtre de la vie.

Julie Deliquet
Julie Deliquet Crédits : JOËL SAGET - AFP

Julie Deliquet est l'une des metteures en scène les plus talentueuses de sa génération. Après avoir fait sensation il y a deux ans avec son adaptation de Tchekhov, Vania, à la Comédie française, elle y revient avec l'adaptation du chef d'oeuvre testamentaire d'Ingmar Bergman, qui fut d'abord un roman avant d'être une série télévisée et un film de cinéma. Voilà "Fanny et Alexandre" au théâtre, en deux parties, l'une joyeuse au sein d'une famille théâtrale, l'autre austère et terrifiante avec un homme d'église brutal. Une très belle réflexion sur l'enfance et le théâtre, sur le réel et la fiction, sur le vrai et le faux.

Je me sentais incapable d’adapter cette œuvre toute seule et j’aime le travail collectif, j’ai donc demandé à une scénariste de travailler avec moi. Nous nous sommes beaucoup basées sur le roman, un bijou, car Bergman est aussi un génie de la littérature. 

Cette œuvre parle de l'enfance, de la famille, du couple, de la mort, des  générations… mais sa colonne vertébrale est le théâtre. Nous jouons dans la salle Richelieu de la Comédie Française et j’ai voulu que ce lieu soit son premier décor. Cette histoire, celle d’une famille joyeuse, d’une famille d’artiste qui vit ensemble, se déroule en deux parties : nous passons d’un point où la famille est heureuse à un point totalement opposé après la mort du père. Mais Ingmar Bergman plante dans la première partie, des codes qui vont prendre sens dans la deuxième. Tout est ficelé. 

L’écriture cinématographique inspire le théâtre. Mais la vraie différence, c'est qu'au théâtre on est dans l’art du direct, de la vie, en prise avec le moment présent. Chaque soir, c’est un public différent dans la salle et une scène parfaite pendant les répétitions peut ne pas l'être autant devant le public. C'est l'aléa théâtral.

Le choix musical de Julie Deliquet :  Space Oddity de David Bowie.

Plus d'informations sur Fanny et Alexandre mis en scène par Julie Deliquet à la Comédie française jusqu'au 16 juin.

Chroniques

7H40
18 min

La Fabrique médiatique

Regards croisés de deux correspondants européens sur l'actualité de la semaine
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......