LE DIRECT
Julie Deliquet dans le théâtre Gérard Philippe, qu'elle dirige depuis mars 2020

Julie Deliquet : "Pour faire du cinéma, il faut faire le deuil du théâtre"

17 min
À retrouver dans l'émission

Récemment nommée à la direction du théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis, la metteuse en scène Julie Deliquet sort son premier film en salles mercredi 8 juillet 2020, un des quatre court-métrages de "Celles qui chantent", film en sélection officielle du festival de Cannes.

Julie Deliquet dans le théâtre Gérard Philippe, qu'elle dirige depuis mars 2020
Julie Deliquet dans le théâtre Gérard Philippe, qu'elle dirige depuis mars 2020 Crédits : Joël SAGET - AFP

Juxtaposition frappante de la réalité de l'hospitalisation et des entrailles de l'opéra, Violetta, le premier film de Julie Deliquet sort en salles le mercredi 8 juillet 2020. Ce court-métrage devait voir le jour plus tôt dans l'année, en sélection officielle du festival de Cannes, aux côtés de trois autres qui forment ensemble un film : Celles qui chantent, réalisé par Sergei Loznitsa, Karim Moussaoui, Jafar Panahi, et Julie Deliquet, suite à une initiative de la 3e Scène, la scène digitale de l'Opéra de Paris.

C'était une double provocation, de s'emparer de la notion d'opéra en m'exprimant à travers un nouveau support, le cinéma. Julie Deliquet

Des couloirs de l'hôpital à ceux de l'opéra

A cheval entre la fiction et le documentaire, le film suit la chanteuse d'opéra Alexandra Kurzak au cours de son travail d'interprétation de Violetta dans la Traviata de Verdi. Dans cette oeuvre adaptée de La dame aux camélias, roman d'Alexandre Dumas dont le personnage central affronte la maladie, à l'instar de l'autre femme que suit la caméra de Julie Deliquet, la comédienne Magaly Godenaire, alors qu'elle s'apprête à suivre une chimiothérapie.

Un fil s'est tissé entre l'interprétation de la maladie à travers le territoire du répertoire artistique et la réalité de la maladie, sur un territoire contemporain et sociétal.  L'enjeu était de déterminer comment brouiller les frontières entre les deux, entre la réel et la fiction. Julie Deliquet

En plongeant entre les couloirs de l'opéra Bastille, à Paris, et ceux de l'Institut Gustave Roussy, centre de cancérologie à Villejuif, se construit, sur un parallèle entre deux femmes et deux mondes, une rencontre au sein et autour de l'opéra. Une association qui est née dans l'esprit de la réalisatrice dès les premiers moments de la préparation du film :

En visitant l'Opéra Bastille, à Paris, ses couloirs labyrinthiques m'ont immédiatement frappée : ils me rappelaient les couloirs de l’hôpital. Julie Deliquet

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Metteuse en scène d'un réel à défricher 

Avant de s'essayer au cinéma, Julie Deliquet est surtout connue pour son travail de metteuse en scène de théâtre. Elle réalise sa première mise en scène à la Comédie-Française en 2016, Vania, d'après Oncle Vania du dramaturge russe Anton Tchekhov. En 2019, elle y met également en scène une adaptation de Fanny et Alexandre, film du cinéaste suédois Ingmar Bergman. Avec son collectif In Vitro, créé en 2009, elle adapte le film Un conte de Noël d'Arnaud Desplechin, adaptation qui était en tournée en France jusqu'à ce que survienne le confinement.

Je cherche toujours à partir du réel. Au théâtre, c'est le réel de la représentation partagée directement avec le spectateur. Mais la force du cinéma, c'est que le réel peut être mis en boîte, capturé. Un support m'apporte une liberté que l'autre m'interdit. Julie Deliquet

Nouvelle direction pour le théâtre Gérard Philippe

En mars 2020, Julie Deliquet a été nommée à la direction du théâtre Gérard Philippe, centre dramatique national situé à Saint-Denis. Prenant ses fonctions dans le contexte particulier du confinement, elle s'est entourée d'une auteure et comédienne, Leila Anis, et d'une metteuse en scène, Lorraine de Sagazan. Aujourd'hui, le théâtre est à nouveau ouvert aux équipes, aux répétitions, et propose des ateliers d'été gratuits pour enfants et adolescents. 

Pour l'équipe du théâtre Gérard Philippe, c'était une reprise, mais pour moi, c'était une découverte. Cet état de crise nous a fait revenir à l'essentiel. Aujourd'hui, nous sommes partagés entre l'enthousiasme de retrouver le public et l'incertitude concernant les impacts financiers. Julie Deliquet

L'ancien directeur du théâtre, Jean Bellorini, parti vers le théâtre national de Villeurbanne, laisse place à une artiste attachée à un service public qui accompagne autant les auteurs que le public, dans une logique d'accès universel à l'art populaire et à la culture. 

Le théâtre, ce sont des métiers extrêmement artisanaux qui défendent des grandes idées républicaines. Julie Deliquet

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......