LE DIRECT
Robin Renucci en 2016

Robin Renucci : "La culture n’est pas un lieu particulier enceint dans un ministère, elle est la vie"

18 min
À retrouver dans l'émission

Robin Renucci est le directeur, depuis 2011, du Centre dramatique national les Tréteaux de France. C'est dans ce cadre qu'il a mis en scène "La guerre des salamandres", une adaptation du roman d’anticipation de Karel Capek.

Robin Renucci en 2016
Robin Renucci en 2016 Crédits : PHOTOPQR/LE PARISIEN - Maxppp

En 1986, sa prestation de jeune critique d'art dans l’Escalier C de Jean-Charles Tacchella lui vaut une nomination au César du Meilleur acteur. Nommé directeur des Tréteaux de France par Frédéric Mitterrand alors ministre de la Culture et de la Communication, il a pris ses fonctions le 2 juillet 2011 en succédant à Marcel Maréchal. C’est dans ce cadre qu’il a signé les mises en scène de Mademoiselle Julie d’August Strindberg en 2012, Le Faiseur d’Honoré de Balzac en 2015 et L’Avaleur d’après Other People’s Money de Jerry Sterner en 2016 et l’Enfance à l’oeuvre, création présentée en itinérance au Festival d’Avignon 2017. Sa dernière création en date est La guerre des salamandres, une adaptation du roman d’anticipation de Karel Capek.

“La Guerre des salamandres (1935) est une folle épopée de Karel Čapek – auteur tchèque connu aussi pour être l’inventeur du mot « robot ».  A la lisière de Jules Verne et de l’anticipation à la Orwell, entre récit d’aventures et perspectives scientifiques, le spectacle nous emmène à la rencontre d’étranges créatures aux qualités presque humaines, les salamandres, exploitées par l’homme dans une économie mondialisée. Karel Čapek nous adresse avant l’heure un message écologique, une charge féroce contre la folie humaine d’un progrès sans limites où l’homme est prêt à sacrifier sa planète pour son profit et sa mégalomanie. Robin Renucci nous immerge dans une aire de jeu, une scénographie pleine de vie, de joie et d’aventures, répondant au foisonnement du roman.”                      
Les Tréteaux de France

Le 7 août 2018, Robin Renucci a signé avec 8 représentants d’associations culturelles, une tribune dans Le Monde dans laquelle ils fustigent la politique présidentielle, responsable selon eux de l’affaiblissement délibérée du ministère la Culture. Le Pass culture et le plan “Culture près de chez vous” sont notamment visés par ses acteurs du monde culturel qui prônent la décentralisation du théâtre et plus largement, de la culture. 

Le public est trop souvent considéré comme un consommateur (...). Je le rencontre tous les jours, il a une grande envie de poésie, de recherche d’inconnu et de service public. Les élus que je rencontre ou les services déconcentrés de l’Etat dans les régions que je rencontre ont besoin d’une forte présence de l’Etat pour maintenir une équité territoriale, une égalité et une fraternité également, pour pouvoir exercer tout ce qu’ils ont la capacité de faire. 

Le service public, sur lequel nous sommes fondés, ne peut pas s’éroder. Nous y tenons. La culture n’est pas un lieu particulier enceint dans un ministère, elle est la vie et le vivre-ensemble qui est lié au reste des activités de nos concitoyens. 

Intervenants
  • Directeur des Tréteaux de France, Centre dramatique national. Comédien, metteur en scène et réalisateur.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......