LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le pianiste Simon Ghraichy

Simon Ghraichy : "J’ai grandi en parlant quatre langues; mais ma vraie langue maternelle est la musique"

20 min
À retrouver dans l'émission

Il souffle un vent de modernité, d’audace et donc de jeunesse dans le monde de la musique classique. Notre premier invité ce matin en est un témoin et un acteur vivant. Le pianiste Simon Ghraichy sort un disque intitulé « 33 », comme son âge.

Le pianiste Simon Ghraichy
Le pianiste Simon Ghraichy Crédits : Antonin Amy Menichetti

Il est pianiste, libanais de naissance, mexicain d’ascendance et Français d’adoption, et il porte en lui cette ouverture qui lui permet d’établir des ponts entre différentes cultures. A seulement 33 ans, il se produit déjà dans des salles prestigieuses telles que le Théâtre des Champs-Elysées à Paris, le Carnegie Hall à NY ou la Philharmonie de Berlin, qui toutes ont vu la moyenne d’âge de leurs spectateurs baisser drastiquement lors de ses derniers concerts. Son premier album était consacré à Schuman et Lizst, qu’il affectionne particulièrement. Son deuxième était un hommage aux musiques hispaniques de sa culture. Il vient de sortir son troisième album sur le prestigieux label Deutsche Grammophon, en forme d’autoportrait et de belle réflexion sur le temps…

Le hasard, puis le coup de foudre.
C’est par hasard que je suis venu au piano : on en avait un petit à la maison qui prenait la poussière. C’est à quatre ans que j’ai commencé à prendre des cours. Le coup de foudre est venu à ce moment-là. J’étais en osmose avec mon instrument. 

Celui que l’on surnomme « La rock star du piano », avec son look atypique, est aussi un collectionneur de sabliers, symbole du temps musical. 

Je suis avant tout un musicien classique. Si être grand, chevelu, extraverti et s’habiller de manière moderne, c’est être une rock star… alors d’accord… mais je suis avant tout un musicien classique. Mon public est curieux, il n’est ni jeune, ni moins jeune. Mais avec mon public jeune, ce qui est intéressant, c’est de le voir vieillir avec moi dans le temps. 

Dans son disque précédent, Héritages, Simon Ghraichy rendait hommage à sa culture hispanique. Ce nouvel album, intitulé « 33 », est un (auto)portrait, conçu comme une introspection.

Je suis parti de la série Humoreske en si bémol majeur opus 20 de Robert Schumann, l'un de mes compositeurs préférés. Et cette série a constitué le fil conducteur de mon album.

Pour plus d'informations sur Simon Ghraichy :
Le site internet de Simon Ghraichy.
Le Théâtre des Champs Elysées, où il sera en concert le 19 février.

Le choix musical de Simon Ghraichy: Breakfast in Badgad de Youn Sun Nah.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Chroniques
7H40
19 min
Le Rendez-vous de la presse étrangère
La Ligue du lol : quand #MeToo s’invite dans les médias
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......