LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Belles mais pauvres de Dino Risi

Toujours « Belles mais pauvres » 60 ans après leur sortie en salles

17 min
À retrouver dans l'émission

Restaurée par "Les Films du Camélia", la comédie de Dino Risi se (re)découvre au cinéma dès le 2 août.

Belles mais pauvres de Dino Risi
Belles mais pauvres de Dino Risi Crédits : Les Films du Camélia

Aux côtés de Romolo et Salvatore, respectivement fiancés à Marisa et Anna-Maria, Dino Risi nous offre une plongée dans le quotidien romain de l’après-guerre. Ressorts comiques et mise en scène des problèmes inhérents à une société en reconstruction, ce film nous permet de découvrir un genre méconnu : « le néoréalisme rose ».

Issus du néoréalisme, dont le réalisateur Vittorio de Sicca et son film Le voleur de bicyclette sont emblématiques, les films « néoréalistes roses » partent de situations, constats sociaux réalistes et y insufflent à la fois légèreté et drôlerie, permettant d’en oublier la tristesse.

Belles mais pauvres fait partie d’une trilogie : le premier film, Pauvres mais beaux avait été restauré par les mêmes « Films du Camélia » en 2015, ainsi que le troisième film, Pauvres millionnaires, en 2016.
Ces trois films forment un bouquet délicieux et offrent une chronique rafraîchissante de la vie romaine des années 50.

Chroniques
8H55
5 min
La Vie intérieure
Les visages du bonheur
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......