LE DIRECT
Emmanuelle Devos

Emmanuelle Devos : "L'odeur annihile l'espace-temps, un simple parfum peut vous ramener à vos cinq ans"

19 min
À retrouver dans l'émission

Plus d'une semaine après la réouverture des salles de cinéma, nous avons aujourd'hui le plaisir de parler de nouveau de l'actualité du septième art en accueillant la comédienne Emmanuelle Devos qui joue dans « Les parfums » de Grégory Magne, qui sort le 1er juillet sur grand écran.

Emmanuelle Devos
Emmanuelle Devos Crédits : Thomas Rames / Pyramide Films

"Les parfums" raconte l'histoire de la rencontre entre Anne Walberg, une star déchue du monde des parfums, hautaine et centrée sur son travail, et Guillaume, un chauffeur de maître, débrouillard mais paumé, qui tente de récupérer la garde partagée de sa fille. 

Emmanuelle Devos, comédienne, pour la sortie du film “Les Parfums”, réalisé par Grégory Magne, en salles le 1er juillet  

Comment le confinement a transformé nos habitudes de consommation :  

Il y a eu beaucoup de choses désagréables pendant le confinement mais cette absence de consommation et de sollicitation était extrêmement reposante et salutaire. Et je continue de peu consommer aujourd'hui.

Sur la perte du désir de jouer pour un acteur :

On peut avoir dans n'importe quel métier la perte d'un talent ou d'un sens. Pour un acteur ça serait la perte de désir de monter sur scène, de dire des textes. Parce qu'on joue énormément avec notre intime, nos sentiments, nos émotions et quelques fois on peut avoir un refus de jeu. Moi ça m'est arrivé je pense, mais il se met en place une sorte de pilote automatique du jeu. Par exemple quand on joue beaucoup au théâtre, au bout de la soixantième représentation vous pouvez ne pas avoir envie d'y aller, et pourtant lorsqu'on est sur scène ça fonctionne, on a des réserves. 

Comment elle a appréhendé le rôle d'Anne Walberg :

Elle est plus absente au monde que dure et hautaine, ça peut lui donner un côté méprisant car elle ne voit pas les gens. Mais ça n'est pas par mépris pour le genre humain.

Le métier de nez  :

Les nez sont des gens formidables qui ont une culture énorme. Ils sont à la fois des chimistes, et des artistes. Et qui ont une mémoire olfactive incroyable : ils ont en tête 1500 odeurs chimiques ou naturelles.

Une relation homme-femme basée sur l'entraide :  

Ce qui m'a beaucoup plu dans ce scénario, c'est qu'il n'y avait pas de rapport amoureux entre les deux personnages : qu'un homme et une femme soient en rapport de non-séduction. On jouait sur autre chose.  

Le pouvoir de l'odorat : 

J'entretiens une relation assez intime aux odeurs. Pour moi c'est un des sens les plus importants, ça annihile l'espace-temps. Ça vous ramène à vos 5 ans ou à une personne que vous avez croisé, c'est très évocateur, très fort. Les gens sont dirigés par leur odorat, par exemple quand on dit "celui là je ne peux pas le sentir".

Bibliographie

affiche les parfums

Les parfumsPyramide films, 2020

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......