LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation

Enseignement supérieur et Recherche : quels sont les projets du gouvernement ? (2ème partie)

18 min
À retrouver dans l'émission

Entre promesses de rayonnement mondial et alarmante situation nationale, quels sont les projets du gouvernement pour l’Enseignement supérieur et la Recherche ? Pour en discuter aujourd’hui, Guillaume Erner reçoit Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation
Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation Crédits : STEPHANE DE SAKUTIN - Sipa

Au lendemain de l’annonce du retrait américain des Accords de Paris, Emmanuel Macron lançait à l’adresse des chercheurs américains un retentissant appel pour convaincre de venir travailler en France ceux qui souhaiteraient échapper aux politiques régressives de l’administration Trump, vantant les conditions d’accueil qui leur seraient faites dans les universités et les laboratoires français. A deux jours des premières épreuves du Baccalauréat, 20% des futurs étudiants français restent pourtant sans affectation, menacés d’être laissés de côté par un système de tirage au sort mis en place pour pallier aux insuffisances matérielles d’universités françaises dépassées par l’afflux d’étudiants et inquiètes par la promesse d’Emmanuel Macron d’une simple sanctuarisation de leur budget, quand celles-ci évaluent leurs besoins aux alentours d’un milliard d’euros supplémentaire. Pour traiter de ces problématiques, Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, répond aux questions de Guillaume Erner et Hakim Kasmi, journaliste éducation à France Culture.

Beaucoup d’universités font devoir mettre en place le tirage au sort. Est-ce qu’on ne risque pas d’avoir des générations sacrifiées avec des gens victimes d’une orientation subie ? Hakim Kasmi

C’est ce qui fait on ne peut se satisfaire du tirage au sort. On est vraiment en train d’essayer de travailler pour que ça ne produise pas pour la plus grande majorité des étudiants. On a essayé de trouver des solutions avec les doyens des facultés de médecine de l’Ile-de-France, et on a réglé la problématique pour ces mille étudiants qui se retrouvaient sans affection en faculté de médecine. Frédérique Vidal

A LIRE: Tirage au sort, la moins mauvaise des loteries ?

En STAPS 54% des demandes ne seront pas acceptés. Le problème n’est pas nouveau, comment peut-on y remédier? Hakim Kasmi

On peut y remédier avec beaucoup d’information. Je crois que de nombreux étudiants s’engagent sans avoir une information correcte de ce qui se passe dans ces filières. Cela est visible rien qu’avec la différence entre le nombre d’étudiants dans les amphithéâtres au début de l’année et au mois de janvier.

Le gouvernement a appelé des scientifiques américains qui souhaiteraient travailler sur le réchauffement climatique à venir travailler en France. Comment imaginer que des scientifiques américains viennent en France lorsqu’on compare la différence de moyens entre les universités françaises et américaines ? Guillaume Erner

Ce qui est important dans le monde de la recherche, c’est la stimulation intellectuelle. Or la France est le septième pays en termes de production de connaissances. Nous sommes en capacité d’’attirer des gens car nous offrons de la stabilité dans le temps, ce qui n’a pas de prix quand on fait de la recherche. De plus aux Etats-Unis les chercheurs ont été extrêmement inquiets de l’élection de Trump. C’est donc probablement le moment de rappeler à tous ces chercheurs que la France et l’Europe sont encore des lieux où on peut pratiquer sa recherche en toute indépendance.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Chroniques
8H40
6 min
La Vie numérique
Quand la Silicon Valley réforme l'école
Intervenants
  • ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation
  • journaliste spécialiste éducation et transports à la rédaction de France Culture
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......