LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jean-Christophe Cambadélis, 1er secrétaire du Parti socialiste, s'exprimant après les résultats du second tour le 18 juin 2017 à Paris

Le Ps est-il HS ? (2ème partie)

18 min
À retrouver dans l'émission

Le second tour des législatives qui s’est tenu dimanche a permis au PS de connaître une humiliante sixième défaite électorale d’affilée. Alors le PS est-il HS ? Pour en discuter aujourd’hui dans Les Matins de France Culture, Guillaume Erner reçoit Matthias Fekl et Marion Fontaine

Jean-Christophe Cambadélis, 1er secrétaire du Parti socialiste, s'exprimant après les résultats du second tour le 18 juin 2017 à Paris
Jean-Christophe Cambadélis, 1er secrétaire du Parti socialiste, s'exprimant après les résultats du second tour le 18 juin 2017 à Paris Crédits : FRANCOIS GUILLOT - AFP

Suite aux élections législatives, le Parti Socialiste (PS) a seulement obtenu 29 sièges à l’Assemblée, contre 284 dans l’Assemblée sortante. Son premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis, a annoncé son retrait de la direction du PS, après avoir admis une "déroute sans appel". Le PS devra également faire sans les ex-ministres de François Hollande, éliminés au premier tour. On compte parmi ces derniers Matthias Fekl, ancien ministre de l’Intérieur de François Hollande, qui est l’invité de Guillaume Erner, aux côtés de Marion Fontaine, maître de conférence en histoire à l'université d'Avignon.

"Pour gagner à nouveau des élections, il faut d’abord gagner « la bataille culturelle »"

On a l’impression qu’à gauche il y a toujours un écart entre la période d’élection, où on a un discours très radical, et l’exercice du pouvoir, qui consiste dans le « détricotage » de la radicalité verbale.

Le décalage entre le radicalisme verbal et des actions gouvernementales qui le sont moins est une vieille question. La question qui se pose vraiment aujourd’hui c’est quelle lecture sociologique, historique, la gauche propose de la société post-industrielle, et quelles conclusions elle en tire en matière de programme. Marion Fontaine

Il y a eu sur le revenu universel un effort collectif au PS pour le vider de son contenu ?

Pour gagner à nouveau des élections, il faut d’abord gagner « la bataille culturelle », c’est-à-dire la bataille des idées, qui se joue dans les revues, les universités, Internet…. Le revenu universel est arrivé trop tard, à quelques mois de l’échéance présidentielle. Mais je suis convaincu que beaucoup de gens dans quelques années reprendront cette idée-là car elle aura fait son chemin. Matthias Fekl

"Derrière la France Insoumise, il faut saisir aussi la colère d’un certain nombre d’électeurs de gauche"

Le parti de Jean-Luc Mélenchon semble aujourd’hui plus audible à gauche que le PS.

Je pense que cela correspond à des phénomènes assez parallèles à ceux de la République en Marche : une certaine forme de médiatisation, l’utilisation des réseaux sociaux, le retour du pouvoir personnel entretenu par la Ve République. Je pense que derrière la France Insoumise, il faut saisir aussi la colère d’un certain nombre d’électeurs de gauche. On peut penser que s’ils avaient une offre politique plus diversifiée, ils s’exprimeraient ailleurs que dans la France insoumise. Marion Fontaine

La radicalité semble payer à gauche. N’est-ce pas ce que vous allez collectivement remettre au sein du PS ?

La radicalité verbale ne change pas la vie des gens que nous devons représenter et avec lesquels nous devons travailler. L’enjeu de la social-démocratie aujourd’hui, c’est de construire au niveau européen et au niveau mondial. Il ne faut pas oublier que la social-démocratie n’est pas quelque chose de sympathique, souriant et mou, mais au contraire la capacité à établir des rapports de force pour influencer les décisions qui sont prises, et de le faire dans un sens favorable aux salariés, aux classes moyennes et aux classes modestes. Matthias Fekl

Chroniques
8H40
4 min
La Vie numérique
Le populisme est mort. Vive le crypto-anarchisme !
Intervenants
  • Ancien Ministre de l'Intérieur et Conseiller régional de Nouvelle Aquitaine
  • Historienne, maître de conférences à l'université d'Avignon, co-directrice du centre Norbert Elias
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......