LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Assemblée nationale, Paris

Premier tour des législatives : les nouveaux visages de la République (2ème partie)

19 min
À retrouver dans l'émission

Nous recevons ce matin, Jean Fabien Spitz, professeur de philosophie politique émérite à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, auteur de Mythe de l’impartialité (PUF) en 2014 pour décrypter les résultats du premier tour des élections législatives

Assemblée nationale, Paris
Assemblée nationale, Paris Crédits : TRIPELON-JARRY - AFP

Au lendemain d'un premier tour des élections législatives qui marque un franc succès du mouvement d'Emmanuel Macron, La République en marche, retour sur la signification et les perspectives de ce moment-clef de la démocratie française avec le professeur émérite de philosophie politique Jean-Fabien Spitz, et le journaliste politique de France Culture Frédéric Says. Quels sont les enseignements principaux du scrutin ? Comment interpréter les grands thèmes du débat public -renouvellement, moralisation..- à l'aune de l'histoire de la République? Quels sont les autres "moments" de notre histoire symbolisés par des assemblées largement dominées par un parti ou un camp, comme cela s'annonce à l'issue du second tour dimanche prochain ?

Pourquoi la droite a-t-elle subi un tel revers électoral ?

La droite en France est légitimiste, elle se croit investie du pouvoir à titre de propriété privée. C’est par volonté de conserver le pouvoir qu’elle n’a pas pratiqué sa politique de libéralisation, que Macron va mettre en œuvre. De plus la droite s’est totalement déconsidérée en présentant un candidat moralement inqualifiable. Jean-Fabien Spitz

Ce qui va être intéressant c’est de voir les oppositions au pouvoir « Macroniste » qui s’annonce hégémonique à l’Assemblée nationale. Il y aura en fait des micro-groupes qui ne représenteront presque que leur leader. En revanche il y aura peut-être d’avantage une opposition entre le pouvoir national et le pouvoir local. Les régions et les municipalités sont majoritairement à droite. C’est peut-être cette dualité qui va s’exprimer dans les prochaines années. Frédéric Says

Est-ce qu’il est possible de faire en sorte que tant de députés de la République en Marche soient en quelque sorte mis dans la même direction avec les mêmes idées ?

C’est encore trop tôt pour le dire. On va le voir au fur et à mesure qu’il y aura des événements disons moins plaisants pour la majorité. Il y aura la tentation pour certains de se désolidariser, de se distinguer au sein de cette masse énorme. Frédéric Says

Le danger c’est qu’avec cette opposition aussi réduite, l’opposition ne soit pas une opposition d’idées mais une opposition incantatoire et extrêmement démagogique. L’opposition politique réduite à sa plus simple expression ne permettrait pas la discussion qui est nécessaire. Jean-Fabien Spitz

"ll y a la possibilité qu’une partie de la vie politique se joue en dehors de l’Assemblée nationale"

Si l’on se décentre de l’Assemblée nationale, 50% des inscrits ne se sont pas déplacés. Il y a donc la possibilité qu’une partie de la vie politique se joue en dehors de l’Assemblée nationale, notamment dans la rue. C’est quelque chose en germe qui risque de se développer s’il y a une Assemblée aussi hégémonique, sans opposition. Frédéric Says

A LIRE: Législatives : qui sont les abstentionnistes ?

Retrouvez la première partie de cet entretien.

Chroniques
8H40
5 min
La Vie numérique
Quand tu vois ce qui ne bouge pas

Bibliographie

bibliography

Le mythe de l'impartialitéPUF Collection Leviathan, 2014

Intervenants
  • professeur émérite à l'université de paris I Panthéon Sorbonne
  • auteur du Billet politique de France Culture, journaliste au service politique de la rédaction
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......