LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Poissons au Costa Rica

L'Odyssée de Claire Nouvian (deuxième partie)

14 min

En avril dernier, la française Claire Nouvian a reçu le prix Goldman, la plus haute distinction dans le domaine de l'environnement. Avec son association Bloom, elle milite depuis 2005 pour la préservation des océans et la défense de la pêche artisanale.

Poissons au Costa Rica
Poissons au Costa Rica Crédits : RODRIGO FRISCIONE / CULTURA CREATIVE - AFP

Tandis que des études très récentes indiquent que les zones marines sauvages ont quasiment disparu et que les bateaux de pêche en haute mer vont de plus en plus loin pour capturer de moins en moins de poissons, la préservation des océans devient chaque jour plus urgente. 

Le 1er août denier, la secrétaire d'Etat à la Transition écologique et solidaire Brune Poirson officialisait le lancement d'une "mission océan" destinée notamment à mieux protéger les récifs coraliens. En septembre, des discussions s'ouvriront à New-York sous l’égide de l’ONU, pour tenter d’établir un cadre juridique à la conservation et  l’utilisation durable de la biodiversité marine. 

Claire Nouvian, fondatrice et présidente de l'association Bloom, est l'invitée de Julie Gacon dans les Matins d'été.

Claire Nouvian. A @Bloom_FR on est l’ennemi d'aucun pêcheur : on estime qu’une ressource vivante tout à fait comestible, et parfois même délicieuse, doit être récoltée. Il y a un enjeu de sécurité alimentaire. Mais on doit inventer un modèle de pêche durable pour les océans et l’homme. Aujourd’hui on est dans une tragédie des communs. Le poisson est une ressource gratuite, or la ressource est en train de décliner. On n’a pas réussi à l’éviter en Europe, on est en train d’essayer de ramer mais à contre courant. La question est : qui va avoir accès aux dernières ressources, aux derniers poissons ? Dans cette course-là ce sont les industriels qui gagnent.

On est plus du côté des pêcheurs artisans, il y a une urgence sociale réelle. Les meilleures pratiques de pêche sont en train de disparaître. S’il y a 1000 ressources, est-ce qu'on a envie qu’un seul pêcheur industriel pêche tout ou que 500 pêcheurs à la ligne les pêchent ? 

Même dans les grandes profondeurs des océans, la pollution plastique parvient. Même les calamars des abysses ont des particules plastiques dans leur organisme.

Est-ce qu’on a vraiment besoin d’aller vers l’exploitation des minerais sous-marins ? Si après avoir dépendu des hydrocarbures on dépend des métaux rares et des minerais, c'est recommencer un nouvel épisode de dévastation de ressources non renouvelables. 

Retrouvez ici la première partie de cet entretien. 

Chroniques
8H30
5 min
La Revue de presse internationale
Retour sur un week-end de tensions aux Etats-Unis, un an après les événements meurtriers de Charlottesville

Bibliographie

Intervenants
  • Fondatrice de l'association Bloom (protection des océans et de la pêche artisanale)
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......