LE DIRECT
Le 9 juin 2018, à Charlevoix (Canada), le président américain Donald Trump fait face à ses homologues à l'occasion du G7

Sommet de l’OTAN : L’Europe est-elle armée face à Trump ?

13 min

Le jeudi 12 juillet, les chefs d’Etat de l'OTAN (Organisation du Traité d'Atlantique Nord) se réunissent à Bruxelles. Depuis le dernier sommet du G7, l’incertitude plane au sein de l’alliance quant à la position américaine. Quel est l'avenir de l'OTAN dans ce climat de rupture transatlantique ?

Le 9 juin 2018, à Charlevoix (Canada), le président américain Donald Trump fait face à ses homologues à l'occasion du G7
Le 9 juin 2018, à Charlevoix (Canada), le président américain Donald Trump fait face à ses homologues à l'occasion du G7 Crédits : JESCO DENZEL - AFP

C'est dans un contexte tendu que le sommet de l'OTAN va s'ouvrir à Bruxelles ce jeudi 12 juillet. Les États-Unis, qui supportent environ 70 % des dépenses militaires de l'OTAN, ont adressé un courrier à neuf membres de l’alliance pour les sommer de respecter leur engagement en portant leurs dépenses militaires à 2 % de leur PIB d'ici 2024. En promulguant la nouvelle loi de programmation militaire (LPM) vendredi 13 juin, Emmanuel Macron devrait ainsi entrer dans les cordes de son homologue américain. Cette dernière prévoit une augmentation de 16 milliards d’euros étalée sur sept ans. De quoi faire passer le budget de la défense de 34 à 50 milliards d’euros et de 1,77 % du PIB à 2 %.

Il y a l'OTAN. Qu'est-ce que l'OTAN ? C'est la somme des Américains, de l'Europe et de quelques accessoires. Mais ce n'est pas la défense de l'Europe par l'Europe, c'est la défense de l'Europe par les Américains. Il faut une autre OTAN. Il faut d'abord une Europe qui ait sa défense. Il faut que cette Europe soit alliée à l'Amérique.                
Charles de Gaulle  Lettres, notes et carnets - 17 juillet 1961

Dès l'issue du G7 le 10 juin dernier, alors que Donald Trump n'avait pas encore annoncé le retrait de son soutien, Emmanuel Macron semblait lucide quant à l'instabilité des accords obtenus avec le président américain. Jugeant qu'il est nécessaire de "préserver l'unité", le chef d'Etat français déclarait désormais s'en remettre à "l’efficacité [du] front européen".

Chroniques

8H30
5 min

Revue de presse internationale

En Belgique, choc au sommet (de l'OTAN) et lendemain de défaite en football
Intervenants
  • Historienne et politiste, titulaire de la chaire « Union européenne » au Conservatoire national des arts et métiers.
  • Directeur de l'IRIS (Institut de relations internationales et stratégiques)
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......