LE DIRECT
Voiture BMW électrique branchée à une borne de recharge.

L'industrie automobile réussira-t-elle sa transformation ?

35 min
À retrouver dans l'émission

Benoît Bouscarel reçoit Nicolas Meilhan et Bernard Jullien pour parler de la transformation de l'industrie automobile.

Voiture BMW électrique branchée à une borne de recharge.
Voiture BMW électrique branchée à une borne de recharge. Crédits : Odd ANDERSEN - AFP

Comment la voiture, par son économie et par son utilisation quotidienne, peut-elle être repensée dans les années à venir ? 

Le secteur automobile est actuellement en pleine mutation, au croisement d’enjeux forts : politiques et économiques, environnementaux ou liés aux questions de mobilité.

Déjà chamboulée par la crise de 2008, confrontée en 2019 au ralentissement de la croissance mondiale, aux guerres économiques, à de nouvelles réglementations et à une profonde évolution de la demande, l’industrie automobile doit changer et est en train de changer ; ce qui a des implications aussi bien sur un plan géopolitique que sur un plan technologique.

A la veille du jour le plus chargé sur les routes de France, nul besoin de rappeler que ce genre de question entre évidemment en résonance avec un certain nombre de nos préoccupations quotidiennes.

Ces dernières années, il y a eu un phénomène aux États-Unis de pétrole de schiste qui nous a rajouté quelques années de plus, mais la hausse de production de pétrole depuis 2005 ne vient que des pétroles dits « non conventionnels. Nicolas Meilhan

La croissance inouïe du marché chinois s’est brisée au début de l’année. Dans une industrie comme l’automobile, qui est « dopée » à la croissance, c’est un tsunami que vivent assez mal un grand nombre de constructeurs mondiaux. Bernard Jullien

La Chine est un des derniers pays qui a une stratégie industrielle. Ils ont décidé de devenir les champions de la voiture électrique. Nicolas Meilhan

Les politiques chinoises obligent chacun à faire cette mutation vers l’électrique, et l’an dernier à Bruxelles des décisions du même genre ont été prises. […] On met les constructeurs au pied du mur au moment où l’ont dit que le marché se porte mal. Bernard Jullien

Si l’électrique doit devenir demain le terrain sur lequel se fera la concurrence, les constructeurs iront aussi essayer de se différencier sur le terrain de l’électrique. Il y a un arbitrage à rendre entre la nécessité de mettre en commun un certain nombre de ressources et la nécessité de se différencier.  Bernard Jullien

Ces objectifs de rentabilité seront fatalement contrebattus par cette combinaison compliquée entre stagnation des volumes et nécessité d’investir lourdement. Bernard Jullien

La voiture électrique va devenir pertinente à condition de réduire la part du charbon de l’électricité, ce qu’on n’a pas fait depuis 20 ans : on est à 40% et on ne baisse pas. Nicolas Meilhan

Si l’idée est de remplacer des voitures essence-diesel par des voitures fabriquées au charbon et qui roulent au charbon, l’impact va être limité. Nicolas Meilhan

La transition énergétique est la plus grande fake-news de ces 10 dernières années. […] On remplace des énergies très denses par des énergies beaucoup moins denses, et cela ne fonctionne qu’à condition de réduire son besoin. Nicolas Meilhan

La voiture à hydrogène a un très bon futur et l’aura toujours. C’est un peu une chimère. Nicolas Meilhan

Le politique et le citoyen doivent reprendre leurs droits face à des constructeurs ont un intérêt au changement qui est limité. Benard Jullien

Chroniques

8H00
14 min

Journal de 8 h

Donald Trump veut surtaxer tous les produits chinois importés aux Etats-Unis
8H30
5 min

Le Journal de la culture

Contre les paquebots géants, Venise lance un appel européen
Intervenants
  • Conseiller scientifique à France Stratégie et Senior Advisor chez EV-volumes
  • Maître de conférence en économie à l'Université de Bordeaux et directeur du Gerpisa (Groupe d'Etude et de Recherche Permanent sur l'Industrie et les Salariés de l'Automobile)
À venir dans ... secondes ...par......