LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Mort du président tunisien : la révolution en danger ?

36 min

La mort du président tunisien Béji Caïd Essebsi à quelques mois des élections présidentielles va t-elle déstabiliser à nouveau la Tunisie et la région ? Benoît Bouscarel reçoit Didier Billion, directeur adjoint de l’Iris et Sophie Bessis, historienne et journaliste franco-tunisienne.

Crédits : FETHI BELAID - AFP

Le chef de l'Etat tunisien Béji Caïd Essebsi a eu un grave malaise il y a un mois. Les Tunisiens ont eu le temps de s'habituer à l'éventualité de sa disparition prochaine, dans la mesure où il ne s'était pas vraiment remis de ce malaise. Sophie Bessis

Au-delà des aspects d'ombre et de lumière, M.Essebsi représente d'une certaine manière une tradition politique en Tunisie. On a les conséquences aujourd'hui du rôle d'avant-garde qu'a pu jouer la Tunisie dans l'histoire des mondes arabes au cours des dernières décennies puisque c'est le seul pays au Maghreb et dans les mondes arabes qui a réussi tant bien que mal, et plutôt bien que mal, à jouer sa transition démocratique. Didier Billion

Depuis les attentats contre le musée du Bardo et l'hôtel de Sousse en 2015, il est évident que les services de sécurité, les renseignements et la police ont fait des progrès et ont réussi à gérer une situation sécuritaire volatile. Mais cela ne met pas la Tunisie à l'abri de tous les attentats. Sophie Bessis

La situation tunisienne, indépendamment de la résurgence des attentats qui ont frappé le pays depuis le début de l'été, tient du miracle. Ce petit pays entouré de pays déstabilisés pour des raisons différentes, mais où la menace djihadiste est très présente, résiste malgré tout. Cela relève d'un processus politique assez maîtrisé qui marque une forme de maturité de la société tunisienne. Didier Billion

La situation économique et sociale est assez désastreuse et préoccupante en Tunisie. Depuis la mise en route de démocratisation du pays,  il n'y a pas eu de politique économique ou sociale, la situation se dégrade. (...) La Tunisie est gangrenée par la corruption, par des groupes mafieux qui ont des connexions transnationales, faisant de la contrebande d'armes et de drogues. Il y a des mafias qui ont des tentacules jusqu'au cœur du pouvoir. Sophie Bessis

Chroniques
8H00
14 min
Journal de 8 h
Près de 110 migrants portés disparus au large de la Libye hier : "c'est la pire tragédie" en Méditerranée cette année selon l'ONU
8H30
5 min
Le Journal de la culture
Mort de Danièle Heymann, figure de la critique de cinéma
Intervenants
  • directeur adjoint de l’IRIS, auteur notamment de « Géopolitique des mondes arabes », ed. Eyrolles.
  • Historienne, spécialiste de l'Afrique subsaharienne et du Maghreb
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......