LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
A Nantes, manifestation de retraités le 11 avril 2019

Retraites : l'âge de l'égalité ?

32 min
À retrouver dans l'émission

Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la réforme des retraites est l'invité de Benoît Bouscarel à l'occasion de la remise d'un rapport au Premier Ministre et aux partenaires sociaux jeudi dernier. Ce projet de réforme est présenté comme une véritable révolution par l’exécutif.

A Nantes, manifestation de retraités le 11 avril 2019
A Nantes, manifestation de retraités le 11 avril 2019 Crédits : Estelle Ruiz / NurPhoto - AFP

Le projet de réforme des retraites est désormais connu, du moins dans ses grandes lignes, puisqu’il reste à négocier les détails et à affiner certains points clés : mise en place d’un système universel de retraite par point, réaffirmation du “sens de la cotisation” et de “la responsabilité envers les autres” etc…

Mais quel modèle de société ce système de retraite définit-il et de quel modèle politique est-il issu ?

C’est un projet de société pas une réforme. Jean-Paul Delevoye

Il y a toujours eu un débat au sein de la société française entre l’universalité et les solidarités professionnelles.

Demain la même règle s’appliquera à tous.

La capitalisation est un système dont nous ne voulons pas.

Nous limitons la décote à 10%.

Il faut trouver un juste équilibre des pouvoirs et des responsabilités, entre le gouvernement, le parlement et les partenaires sociaux. Je ne conçois pas une gouvernance d’un système qui serait uniquement aux mains de budgétaires ou aux mains de politiques. Il faut trouver un juste équilibre pour faire en sorte que celles et ceux qui payent les cotisations, employeurs et salariés soient aussi responsabilisés.

Notre objectif numéro 1, c’est de garantir la décence des retraites, cela fait partie du code de la sécurité sociale mais les retraités doivent aussi être attentifs à la qualité économique du pays, si la France va mal, les retraités iront mal.

Le monde économique doit assumer sa responsabilité, sur le travail des jeunes, sur le travail des seniors, par rapport aux inégalités de salaires entre les hommes et les femmes, et évidemment sur un des sujets qui doit être culturellement une révolution : le bien être au travail. On est souvent dans une société de la performance, le monde de demain, c’est la celui de l’épanouissement, tenir compte de l’équilibre de la personne dans son environnement familiale, mobilité et travail.

Chroniques
8H00
15 min
Journal de 8 h
Paris et Berlin prônent une « coalition de pays volontaires » pour accueillir les migrants en Europe
8H30
6 min
Le Journal de la culture
Elections législatives en Ukraine : les artistes au sommet de l'Etat
Intervenants
  • Ex haut-commissaire à la réforme des retraites, ancien médiateur de la République et ancien président du conseil économique, social et environnemental (CESE)
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......