LE DIRECT
Déforestation dans la forêt amazonienne.

À qui appartient l’Amazonie ?

43 min
À retrouver dans l'émission

« L’Amazonie est à nous » : c’est par ces mots que le président brésilien a balayé les critiques étrangères sur sa gestion de la forêt amazonienne. Alors que des incendies menacent cette ressource naturelle, son rôle dans la régulation du climat interroge pourtant son statut de bien commun.

Déforestation dans la forêt amazonienne.
Déforestation dans la forêt amazonienne. Crédits : luoman - Getty

Face à la progression des feux de forêt en Amazonie, le gouvernement brésilien a déployé dimanche plusieurs opérations militaires de lutte anti-incendie. 1.113 nouveaux départs de feu ont été recensés dans le pays par l'Institut national de recherche spatiale. En réponse à cette catastrophe écologique, le G7 a promis hier pendant le sommet de Biarritz, une aide d'urgence de 20 millions de dollars pour envoyer des avions bombardiers d'eau. Plusieurs chefs d’Etat ont exprimé leurs préoccupations sur les conséquences de ces feux à l’échelle globale, utilisant à de nombreuses reprises comme Emmanuel Macron, l’expression de « poumon de notre planète » pour parler de l’Amazonie. Et alors que le président Bolsonaro et d’autres représentants du gouvernement condamnent l’ingérence internationale dans cette crise, émerge un débat sur les moyens de protéger les espaces naturels cruciaux pour l’humanité. Mais à qui appartient l’Amazonie, aux brésiliens ou à l’ensemble des habitants de la planète ? 

Pour répondre à cette question, nous accueillons Judith Rochfeld, professeure de droit privé à l’Ecole de droit de l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne, auteure notamment de Justice pour le climat ! Les nouvelles formes de mobilisation citoyenne publié aux éditions Odile Jacob. 

Philippe Grandcolas, directeur de recherche au CNRS, directeur du laboratoire Institut de systématique, évolution, biodiversité au Muséum d’Histoire naturelle. 

Judith Rochfeld : 

"La multiplication des procès de citoyens pour réclamer une véritable politique écologique, même s'il n'aboutissent pas à un succès, changent les choses"

"Les citoyens contestent aujourd'hui le contrat social, comme en Suisse. A chaque fois qu'il y a ces procès, il y a une prise de conscience des populations et il y a aussi en général une reformalisation de la politique de l'Etat en question, à cause de la pression des citoyens."

"Il n'y a pas de cour de justice internationale compétente pour l'environnement. Ce qu'on constate dans la gouvernance du climat, c'est que les citoyens ont pris acte que au niveau national ça ne fonctionnait pas suffisamment. On a donc une relocalisation du global au local."

Philippe Grandcolas  : 

"Chaque année, il y a 20 000 kilomètres carrés de forêt amazonienne qui disparaît. "

"Les milieux naturels font partie de notre environnement donc on ne peut pas les rêver intacts, vierges."

"On est dans un système en Amazonie où l’action de l'homme est tellement forte qu'on ne maîtrise plus la situation, en 2030, 2050, on risque d'avoir un système qui s'est plus forestier"

"La foret primaire est une métaphore pour dire qu'elle est relativement intouchée, c'est faux car toutes les forets ont été modifiées d'une façon par l'homme."

"En Pologne, les forêts primaires sont en danger car leur exploitation est en train de s'organiser. En Europe, la gestion des forêts primaires devient incompatibles avec la conservation de la biodiversité. Quand on consomme des produits générés par l'exploitation de la forêt amazonienne, on ne peut pas donner de leçons sur sa gestion."

Chroniques

8H00
15 min

Journal de 8 h

Réforme des retraites : Emmanuel Macron choisit l'allongement de la durée de cotisation
8H15
3 min

Le Billet politique

Emmanuel Macron, le dresseur d'ours
Intervenants
  • Professeure de droit privé à l’Ecole de droit de La Sorbonne (Paris 1 Panthéon Sorbonne).
  • Directeur de recherche au CNRS, directeur du laboratoire Institut de systématique, évolution, biodiversité au Muséum d’Histoire naturelle
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......