LE DIRECT
Theresa May lors d'une allocution à la Chambre des Communes, Londres, 16 janvier 2019

Brexit : du rejet britannique à l’impasse européenne ?

43 min
À retrouver dans l'émission

Après le rejet par le parlement britannique de l'accord négocié avec l'UE mardi, nous essayons de comprendre les alternatives qui s'offrent aujourd'hui à la Grande Bretagne.

Theresa May lors d'une allocution à la Chambre des Communes, Londres, 16 janvier 2019
Theresa May lors d'une allocution à la Chambre des Communes, Londres, 16 janvier 2019 Crédits : HO / PRU / AFP - AFP

Avec une petite marge de 19 voix, Theresa May a remporté le vote de censure déposé hier soir contre son gouvernement à la Chambre des Communes. Theresa May restera donc Première Ministre, mais c’est bien la seule certitude actuelle sur le futur des relations entre l’UE et un Royaume-Uni qui semble chaque jour un peu plus s’enfoncer dans le piège qu’il s’est lui-même tendu avec le Brexit. Face à l’unité politique qui a été préservée depuis le premier jour des négociations du côté européen, les dirigeants britanniques, qui refusent d’envisager un second référendum, se retrouvent coincés entre des impératifs de politique intérieure et la perspective des conséquences économiques désastreuses du « no deal » qui se profile. Brexit, divorce impossible, réconciliation improbable.

Pour en discuter aujourd’hui dans Les Matins de France Culture, Guillaume Erner reçoit Pauline Schnapper  et Vivien Pertusot 

Pauline Schnapper:"Le 29 mars à minuit le Royaume-Uni devient un pays tiers.Cela veut dire le retour des contrôles aux frontières. Les anglais importent la moitié de ce qu'ils mangent, qu'il faudra désormais contrôler. Quelques minutes de contrôles vont entraîner des dizaines de kilomètres d'embouteillages des deux côtés de la Manche. On peut s'attendre à des scènes assez chaotiques"

Pauline Schnapper: "Ce sujet des conséquences pratiques d'un no deal n'a jamais été abordé pendant la campagne du référendum, par aucun camp politique. L'ancien ministre du Brexit a même admis n'avoir réalisé qu'après-coup l'importance du tunnel sous la manche pour l'économie britannique. les bras vous en tombent."

Pauline Schnapper:"Il n'y a pas encore eu de catastrophe économique, ce qui ne veut pas dire qu'il n'y en aura pas après le 29 Mars"

Vivien Pertusot : "Il existe une ultime option : annuler le Brexit. Les britanniques ont légalement le droit d'unilatéralement revenir sur leur sortie de l'UE, sans en passer par un scrutin."

Pauline Schnapper: " Il y a eu peu de mouvement dans les sondages sur le Brexit, malgré l'état actuel de la situation. Il y a un léger mouvement vers l'annulation du Brexit, mais est-ce que ça serait suffisant en cas de second vote ? Pour l'instant les sondages son identiques à ce qu'ils étaient juste avant le référendum de 2016. Nous sommes dans la marge d'erreur"

Chroniques

8H00
15 min

Journal de 8 h

Le Service National Universel sera effectif en juin
8H16
3 min

Le Billet politique

Petit tutoriel pour ne pas répondre aux questions des journalistes
8H45
3 min

Le Billet culturel

Pourquoi « Intouchables » ne l’est plus ?

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......