LE DIRECT
Le cirque de Gavarnie dans les Hautes-Pyrénées (65)

Comme un grand air de vacances !

31 min
À retrouver dans l'émission

Qui dit vacances d'été et déconfinement, dit besoin de pleine nature, de grands espaces et d'air pur. Ces vacances d'été sont d'ailleurs l’occasion pour les Français de (re)découvrir leur territoire. Quels rapports au temps, à l'espace et aux sens se jouent dans l'expérience du plein air ?

Le cirque de Gavarnie dans les Hautes-Pyrénées (65)
Le cirque de Gavarnie dans les Hautes-Pyrénées (65) Crédits : Pierre Meyer

D'abord partir...

Dès l'annonce du confinement, les grandes villes ont perdu des habitants. Ceux qui le pouvaient se sont dit qu'il n'était pas question de rester enfermé dans un appartement. Un mouvement parfois critiqué : partir c'était potentiellement emmener le virus avec soi. C'était aussi pouvoir le faire quand d'autres n'avaient pas le choix. 

Puis sortir... Un bout de square, de parc, de terrasses, de pré, de plage... juste être dehors, voir autre chose que ce que l'on a vécu autour de soi pendant deux mois. Sentir un autre air, recevoir le soleil ou la pluie. Bref, être dehors. 

Voilà que sont arrivées les vacances. Et déjà, des spécialistes du tourisme nous disent que ceux qui sont en congés cherchent tout que le confinement n'était pas : de l'espace, du calme. Grand succès de la montagne, du sud ouest, de la Normandie, de la Bretagne cet été. 

Cette expérience peut-elle modifier notre rapport à la nature, à l'extérieur, aux paysages ? Saisissons ce moment pour interroger la relation à notre environnement, aux vivants, à l'espace et au temps. 

C'est le retour de la nature dans nos assiettes, dans nos comportements et même localement, dans nos aspirations et nos rêves. Martin de la Soudière

Arpenter le paysage, en montagne ... 

"L'arpenteur ne marche pas beaucoup, il fait du sur place. D'une certaine manière, il entoure et mesure une surface. Il la connaît par cœur, il la pratique pendant une heure, deux heures, trois heures..."Martin de la Soudière

En faisant du surplace, on arrive à rentrer intimement, doucement, voire de manière très sensuelle dans le paysage jusqu'à toucher, pour les montagnards, les parois verticales, les nevets, les petites banquettes d'herbe, les rhododendrons. Martin de la Soudière

Le cirque de Troumouse dans les Hautes-Pyrénées (65)
Le cirque de Troumouse dans les Hautes-Pyrénées (65) Crédits : Pierre Meyer

Retrouvez le site du photographe haut-pyrénéen Pierre Meyer ici.

Chroniques

8H00
14 min

Journal de 8 h

Covid-19 : une campagne massive de dépistage est en cours en Mayenne
8H16
4 min

Le Billet politique

Les "gueules cassées" de la Macronie
8H30
4 min

Le Journal de la culture

Le coup de fil Culture: Pierre-Jean Bouillerce
Intervenants
  • Historienne des sciences et de l’environnement, chercheuse associée au laboratoire SPHère (Sciences, Philosophie et Histoire) du CNRS et de l'Université de Paris
  • ethnologue

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......