LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Gilles Boyer, ancien directeur de campagne d'Alain Juppé, à Boulogne-Billancourt, le 12 octobre 2016

Comment se perd une campagne?

18 min
À retrouver dans l'émission

Il devait la gagner, cette primaire. Les sondages, la presse, les électeurs, tous semblaient d’accord. Il y avait même un mot pour désigner la vague qui le portait : la Juppémania. Et pourtant, le 27 novembre dernier, le jusqu’ici discret François Fillon l’a emporté à 66,49% des voix, contre 33,5%

Gilles Boyer, ancien directeur de campagne d'Alain Juppé, à Boulogne-Billancourt, le 12 octobre 2016
Gilles Boyer, ancien directeur de campagne d'Alain Juppé, à Boulogne-Billancourt, le 12 octobre 2016 Crédits : Patrick Kovarik - AFP

Ainsi, l'ancien "collaborateur" de Nicolas Sarkozy est devenu le candidat des Républicains. La malédiction du favori est connue – avant Juppé, elle a frappé Lionel Jospin, et avant lui encore Edouard Balladur. Et pourtant…

Alors comment perd-on une campagne présidentielle ? Pourquoi la position de favori est-elle si inconfortable ? Le favori d’une élection à quelques mois du scrutin est-il voué à en devenir le perdant ?

Gilles Boyer « Quand on est directeur de campagne, on reçoit beaucoup de conseils. (…) A force de recevoir beaucoup de fausses alertes, le jour où quelqu’un est venu me dire que François Fillon était en train de monter, j’étais moins réceptif pour l’entendre, parce que depuis 2 ans j’étais abreuvé de fausses alertes. »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Nous recevons ce matin Gilles Boyer, « apparatchik, conseiller plus ou moins spécial, dir cab, spin doctor, collaborateur, bras droit, factotum, éminence grise, entourage, ou tout ça à la fois ». Il a dirigé la campagne d’Alain Juppé et publie aujourd'hui aux éditions JC Lattès « Rase campagne », récit de ces 800 jours de bataille politique. Mais il n'a pas rendu les armes, puisqu'il est dorénavant le trésorier de la campagne de François Fillon.

Ecoutez ici la deuxième partie de l'émission

Bibliographie

Première de couverture

Rase campagneGilles BoyerJC Lattès, 2016

Intervenants
  • Conseiller politique d'Edouard Philippe à Matignon, ancien conseiller d'Alain Juppé
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......