LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Bannière accrochée par les activistes du groupe Extinction Rebellion rue de Rivoli à Paris le 10 Octobre 2019.

Convention citoyenne : l’écologie est-elle une affaire individuelle ou collective ?

41 min
À retrouver dans l'émission

Alors que reprennent les travaux de la Convention citoyenne pour le climat, le citoyen apparaît comme plus au centre que jamais des politiques environnementales. Au risque de faire peser sur lui une responsabilité trop grande ?

Bannière accrochée par les activistes du groupe Extinction Rebellion rue de Rivoli à Paris le 10 Octobre 2019.
Bannière accrochée par les activistes du groupe Extinction Rebellion rue de Rivoli à Paris le 10 Octobre 2019. Crédits : BERTRAND GUAY - AFP

À partir de ce vendredi, et pour tout le week-end, s'ouvre la deuxième session de travail de la Convention citoyenne pour le climat. La promesse de cet événement : élaborer avec 150 citoyens tirés au sort un programme de mesures pour répondre aux enjeux du changement climatique. Dans le même temps, de nombreux discours en appellent à la responsabilité de chaque citoyen dans la préservation du climat. Faire du citoyen un acteur de l'écologie peut être salué comme une avancée démocratique, mais des voix s'élèvent dans le même temps pour dénoncer une déresponsabilisation des pouvoirs publics et de la démocratie représentative sur cette question majeure.  

Alors qu'un rapport du ministère de la transition écologique soulignait hier que la France dépasse dans plusieurs secteurs les « limites planétaires » nécessaires à des conditions de vie sûres pour l’humanité : l'écologie est-elle seulement l'affaire des citoyens ? Quel équilibre trouver entre implication des individus et dirigisme de l'État dans la lutte contre le changement climatique ?

Pour en parler, nous recevons Laurence Tubiana, directrice générale de la Fondation Européenne pour le Climat et coprésidente du comité de gouvernance de la Convention citoyenne pour le climat, et Matthieu Auzanneau, directeur du groupe de réflexions sur la transition énergétique “The Shift Project”, auteur de "Or noir, la grande histoire du pétrole" (La Découverte, 2015).

La taxe carbone a augmenté progressivement, mais il fallait prévoir les mesures de compensation avant : ça n’a pas été le cas donc évidemment les gens ont pensé que c’était une mesure injuste. Laurence Tubiana

"Lorsque l'on regarde dans différentes villes françaises, des polémiques ont émergé à chaque fois qu’il y a eu des limites de l’usage de l’automobile dans l’espace urbain : on se rend compte qu’il y a de vraies oppositions politiques à ce type de mesures." (Laurence Tubiana)

"C'est l'assiette de ce qui est politique qui est en train de s'élargir. Jusqu'à récemment, la politique c'était une histoire d'homme à homme. On s'aperçoit que c'est radicalement faux et piégeux, et qu'on peut s'accorder sur le postulat qu'il faut élargir cette perspective. Dans la démocratie, qui parle au nom de la nature ? Qui parle au nom de la technique ?" Matthieu Auzanneau

Chroniques
8H00
14 min
Journal de 8 h
En Bolivie, la contestation se poursuit alors que la réélection d'Evo Morales dès le premier tour est désormais officielle
8H15
4 min
Le Billet politique
L'animal est-il un homme comme les autres ?
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......