LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Une personne en train de feuilleter le Coran, texte central de la religion musulmane.

Coran : le regard des historiens

42 min
À retrouver dans l'émission

Comment l'interprétation des textes coraniques a-t-elle changé au cours du temps ? Que peut nous dire l'histoire des évolutions de ce texte central de l'Islam ?

Une personne en train de feuilleter le Coran, texte central de la religion musulmane.
Une personne en train de feuilleter le Coran, texte central de la religion musulmane. Crédits : Marvin del Cid - Getty

Texte sacré de l'Islam, le Coran a fait l'objet de nombreuses lectures, parfois divergentes, au cours du temps. Que contient le Coran, et quelle place ce texte laisse-t-il à l'interprétation ? Comment ces lectures ont-elles évolué au cours de l'histoire ? Quels éclairages les historiens peuvent-ils apporter dans la compréhension du Coran ?

Pour en parler, nous recevons Guillaume Dye, islamologue, professeur à l'Université libre de Bruxelles (ULB), co-directeur avec Mohammad Ali Amir-Moezzi du “Coran des Historiens” (éditions du Cerf) qui recense les travaux de trente spécialistes du Coran, et Muriel Debié, professeur des universités, directrice d’études à l’École Pratique des Hautes Études/PSL, où elle est titulaire de la chaire Christianismes orientaux, collaboratrice du “Coran des historiens”. Ils seront rejoints par Kahina Bahloul, islamologue et première femme imame en France.

Qu'est-ce que le Coran ?

"On peut proposer plusieurs réponses selon le point de vue duquel on se place. Du point de vue de la croyance islamique, le Coran est la parole même de Dieu. Un texte divin révélé à Mohammed entre 610 et 632, entre La Mecque et Médine. Du point de vue d'une partie de l'historiographie occidentale depuis le 19e siècle, c'est le reflet de la prédication de Mohammad à La Mecque et Médine. Et du point de vue qui est peut être celui défendu par la majorité des contributeurs de l'ouvrage, le Coran, même s'il a un lien évidemment avec la carrière prophétique et politique de Mohammed, apparaît plutôt comme un corpus de textes partiellement hétérogènes qui a été collecté durant la deuxième moitié du 7e siècle et qui est devenu le livre sacré des musulmans." Guillaume Dye

Des liens entre le Coran et l'Ancien ou le Nouveau Testament 

"Les liens avec L'ancien ou le Nouveau Testament sont assez compliqués puisque nous n'avons que des allusions à l'intérieur du Coran. Nous pouvons faire un travail textuel pour essayer de montrer en quoi certains éléments dans le Coran rappellent des textes et des religions qui se trouvaient en Arabie et plus généralement au Proche-Orient, au moment où le Coran a été composé. Alors, on peut mettre en évidence un certain nombre d'éléments, par exemple la présence des prophètes de L'ancien Testament, qui jouent un rôle très important dans le Coran. On a également la présence de motifs qui se trouvaient dans des textes dits apocryphes chrétiens. Je pense par exemple à la légende des Sept Dormants d'Éphèse, qui a sans doute des échos dans le Coran, ou bien des récits concernant Alexandre le Grand qui circulaient au Proche-Orient." Muriel Debié

Un texte ancien aux multiples interprétations

Il est en fait anachronique de lire ce texte du 7ème au prisme de concepts contemporains :

"Le Coran est un texte du 7ème siècle du Proche-Orient. Donc, il ne relève pas d'un contexte historique et de mentalités qui sont les mentalités de l'Europe contemporaine. Il serait vain et risqué de vouloir y chercher ou de le lire, on va dire à l'aune de nos valeurs. [...] Le Coran n'est pas un texte univoque et la tradition islamique non plus n'est pas univoque sur certaines des questions qui nous préoccupent. Donc, si l'on veut trouver dans le courant des légitimation de comportements antidémocratiques et violents, on les trouvera. Si on veut trouver dans le Coran des légitimations de comportements pacifiques quiétistes, on les trouvera aussi." Guillaume Dye

Une lecture sélective du Coran cherchant à légitimer des pratiques peut des résultats totalement opposés :

Si l'on veut trouver une légitimation dans le Coran pour des pratiques non démocratiques, on les trouvera. Si l'on veut trouver une légitimation pour des pratiques pacifiques et ouvertes, on les trouvera également. Kahina Bahloul

Chroniques
8H00
15 min
Journal de 8 h
Israël : le centriste Benny Gantz échoue à former un gouvernement
8H15
4 min
Le Billet politique
L'Etat a-t-il le dos trop large ?
Intervenants
  • Islamologue, professeur à l'Université libre de Bruxelles (ULB)
  • Professeur des universités, directrice d’études à l’École Pratique des Hautes Études/PSL, où elle est titulaire de la chaire Christianismes orientaux.
  • Islamologue, première imame en France
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......