LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Carlos Ghosn à Beyrouth au Liban, lors de sa conférence de presse du 8 janvier 2020 après son évasion du Japon.

Diplomatie, justice, économie : les ressorts de l’affaire Carlos Ghosn

17 min
À retrouver dans l'émission

Les multiples rebondissements de l’affaire Ghosn n’en finissent plus d’alimenter toutes les spéculations. Derrière l’homme d’affaires, il y a aussi une alliance franco-japonaise, celle de Renault-Nissan, aux multiples ramifications économiques, diplomatiques et judiciaires.

Carlos Ghosn à Beyrouth au Liban, lors de sa conférence de presse du 8 janvier 2020 après son évasion du Japon.
Carlos Ghosn à Beyrouth au Liban, lors de sa conférence de presse du 8 janvier 2020 après son évasion du Japon. Crédits : JOSEPH EID - AFP

Dans la nuit du 29 au 30 décembre, Carlos Ghosn s’évadait du Japon et devenait l’un des fugitifs les plus célèbres de la planète. Du Japon à la France, en passant par le Liban, derrière l’affaire Ghosn, c’est tout un enchevêtrement d’intérêts géopolitiques et économiques qui est mis au jour, de son interpellation en novembre 2018 à ses récentes prises de paroles. 

Qu’est-il au juste reproché à Carlos Ghosn ? Quel crédit accorder aux accusations portées par l’ancien patron de Renault qui dénonce une enquête à charge et une machination ? Quelles suites pour cette affaire après l’évasion de Carlos Ghosn pour le Liban, et quel avenir pour l'alliance Renault-Nissan ?

Pour en parler, nous recevons Matthieu Suc, journaliste à Médiapart, auteur de “Renault, nid d’espions” publié aux éditions Harper Collins.

Un plan de communication

"À chaque fois qu’il a été mis en cause par des affaires en rapport avec Nissan et Renault, Carlos Ghosn a eu un rapport distant avec la vérité. […] Il a 3 agences de communication dans cette affaire, tout cela est très calibré." Matthieu Suc

Des mises en cause dans de nombreux pays

"Ce qui le gêne aussi, c’est qu’en plus du volet nippon et des États-Unis, il y a aussi un audit de Renault et Nissan aux Pays-Bas qui dit qu’il y a entre 12 et 14 millions de dépenses injustifiées pour le simple compte de son PDG." Matthieu Suc

La thèse d'un complot est-elle crédible ?

Je n’ai pas d’élément permettant d’affirmer qu’il y a un complot.  […] Je note que les gens qu’il désigne dans son complot ne lui ont pas survécu, donc c’est quand même un complot assez mal ficelé. Matthieu Suc

Chroniques
8H00
4 min
Journal de 8 h
Ségolène Royal se dit bientôt suspendue de ses fonctions d'ambassadrice

Bibliographie

Intervenants
  • Journaliste et auteur des livres "Femmes de djihadistes", ed. Fayard ; "Renault, nid d'espions", ed. du Moment.
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......