LE DIRECT
Dans plusieurs villes, des associations viennent en aide aux personnes les plus démunis pour faire face à la crise génnérée par l'épidémie de Covid-19.

Dominique Méda : "Il faut profiter de ce moment de réflexion pour organiser une rupture avec l'avant Covid-19"

36 min
À retrouver dans l'émission

L’épidémie de coronavirus met en lumière les inégalités sociales, et révèle que les activités les plus exposées sont loin d’être celles les plus valorisées. Que révèle la crise sanitaire des fractures de notre pays ? Pour en parler, la sociologue Dominique Méda est l'invitée des Matins.

Dans plusieurs villes, des associations viennent en aide aux personnes les plus démunis pour faire face à la crise génnérée par l'épidémie de Covid-19.
Dans plusieurs villes, des associations viennent en aide aux personnes les plus démunis pour faire face à la crise génnérée par l'épidémie de Covid-19. Crédits : Joel Saget - AFP

L’épidémie de coronavirus révèle de façon redoutable les disparités sociales. Mal-logement, fracture numérique ou encore inégalités dans le monde du travail. Le gouvernement a annoncé des ordonnances vouées à "la protection des plus vulnérables" en préservant notamment pendant cette période les droits sociaux. Par ailleurs, la crise rend visible ceux “en premières lignes”, et réactive le débat sur la valorisation de leur activité. Quels enseignements tirer ? Quels changements sont appelés ? Comment l’après-coronavirus ouvre une brèche pour répondre aux enjeux soulevés pendant le confinement ? 

La sociologue et philosophe Dominique Méda, spécialiste de la politique sociale et des questions d’emploi est l'invitée des Matins ce vendredi 3 avril pour répondre à ces questions. 

Une crise reflet d'une volonté de changements profonds ? 

" C’est en plein cœur de la guerre qu’il faut penser à ce qu’il faudra faire en sortie de crise. C’est à ce moment que les changements les plus radicaux ont été proposés et effectués."

Ce que demande la société, c’est un profond désir de changement, mais aussi de comprendre comment on en est arrivé là ? Dominique Méda

"Ce qui est important, c’est ce qu’on voit le fossé entre la hiérarchie du prestige, de la reconnaissance et de l’utilité sociale. Si on regarde l’ensemble des personnes en première ligne, ce sont toutes les professions de la santé et tous les métiers de la vente. Et ces métiers, on dit souvent qu’ils sont non-qualifiés et occupés par des femmes. Ce sont les femmes qui sont en première ligne. Et ce sont des professions vraiment mal rémunérées. Donc il y a une interrogation sur la rémunération de ces métiers."

Faire les bons choix pour préparer les prochaines crises 

" Il faut produire certains produits en plus grand nombre. Il faut relocaliser la plupart de nos productions dont les plus stratégiques." 

Est-ce qu’on va oser profiter de la crise dans laquelle nous sommes pour préparer les crises suivantes ? Dominique Méda

"Il faut une autosuffisance des territoires. On a fermé très récemment des usines qui fabriquent  des bouteilles d’oxygène et de masque pour raisons économiques, cela n'est plus possible."

 Transition climatique et changement de modes de consommation 

" Si on relocalise nos entreprises, un certain nombre de produits seront plus chers. Mais, il faudra penser à changer nos modes de productions et de consommations. On va devoir changer nos mentalités pour remplacer nos pulsions de consommation. Ça va empêcher que des crises plus graves adviennent." 

"La question fondamentale à laquelle on est confrontée est la suivante : comment aider l’économie ? Est-ce qu’on, va faire une relance qui repose sur l’extraction fossile ou consentir à mettre en place une relance verte ? Tout ça s’inscrit parfaitement dans le contexte de la revalorisation écologique. Donc on pourrait bien tout gagner en même temps. On peut profiter de la crise sanitaire pour mieux préparer la société à la crise écologique que l’on va connaître."

Vous pouvez (ré)écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

Chroniques

8H16
5 min

Le Billet politique

Covid-19 : les scientifiques au pouvoir
8H45
4 min

La Transition

Le climat, au risque de la procrastination ?
8H50
3 min

La Théorie

Le confinement servira-t-il de laboratoire à la télévision de demain ?
8H55
4 min

Radiographies du coronavirus, la chronique

Pourquoi les enfants sont-ils moins touchés par le Covid-19 ?
Intervenants
  • professeure de sociologie à Paris-Dauphine, directrice de l'Institut de Recherche Interdisciplinaire en sciences sociales (IRISSO)
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......