LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Muriel Pénicaud sortant du conseil des ministres

Muriel Pénicaud, ministre du Travail : "Les entreprises pourront être sanctionnées jusqu'à 1% de la masse salariale par an si elles ne respectent pas l'égalité hommes-femmes"

16 min
À retrouver dans l'émission

Pour donner un coup d’accélérateur à l’égalité salariale, Muriel Pénicaud la ministre du Travail, a lancé mardi un « index de la parité femmes-hommes » qui a pour but de noter les entreprises sur leurs politiques salariales en matière d'égalité femmes-hommes.

Muriel Pénicaud sortant du conseil des ministres
Muriel Pénicaud sortant du conseil des ministres Crédits : LUDOVIC MARIN - AFP

Aujourd’hui nous célébrons la journée internationale des droits des femmes. Et parmi ces droits, il y celui de l’égalité de rémunération, un principe inscrit dans la loi depuis 1972. Pourtant, quarante-sept ans plus tard, la différence de salaire entre les hommes et les femmes est de 9 % à poste équivalent, atteint 25 % sur l’ensemble de la carrière et grimpe jusqu’à 39 % d’écart au moment de la retraite. 

Pour donner un coup d’accélérateur à l’égalité salariale, Muriel Pénicaud la ministre du Travail, a lancé mardi un « index de la parité femmes-hommes » qui a pour but de noter les entreprises sur leurs politiques salariales en matière d'égalité femmes-hommes. Depuis le 1er mars, toutes les entreprises de plus de 1 000 salariés ont désormais pour obligation de publier leurs résultats, sous peine de sanctions financières. 

Notre invitée est Muriel Pénicaud, ministre du Travail

L'égalité Hommes-Femmes au travail

Je suis fière pour la France que l'on ait mis en place cet indice car nous sommes le premier pays à passer à une stratégie d'obligation de résultats. Depuis 46 ans il y avait bien une obligation dans la loi, à travail égale, salaire égale. Mais les entreprises les entreprises n'avaient aucunes obligations de faire quelque chose. Il n'existait aucun objectif mesurable [...] Les entreprises qui ne feront pas les efforts nécessaires, qui ne se mettront pas en dynamique de progrès, pourront être sanctionnées jusqu'à 1% de la masse salariale par an. C'est énorme. Il vaut mieux le donner aux femmes salariées dans l'entreprise qu'au Trésor Public. "

L'index de parité est du grain à moudre pour le dialogue social.

J'ai été administratrice de deux groupes publics, ADP et SNCF, et j'ai vu à quel point ce n'est pas forcément efficace que l’État ait 3 ou 4 rôles à la fois.

Chroniques
8H00
16 min
Journal de 8 h
Le 8 mars, journée internationale des droits des femmes : où en est-on dans le monde ?
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......