LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Peter Sloterdijk

Peter Sloterdijk : "Personne ne se rend plus vraiment compte de l'usage du mot Europe"

46 min
À retrouver dans l'émission

Alors que la défiance envers les leaders centristes explose en Europe, Peter Sloterdijk n'hésite pas à penser à rebours. Il applaudit la politique d'Emmanuel Macron et se félicite de la coopération des "élites politiques lucides" à la base de l'union . Rencontre avec un auteur détonant et clivant.

Peter Sloterdijk
Peter Sloterdijk Crédits : Pacific Press - Getty

En Allemagne, on est  soit pour Jürgen Habermas ou soit pour Peter Sloterdijk,  deux philosophes qui se partagent le devant de la scène intellectuelle allemande. Le premier développe une théorie de la démocratie, le second est beaucoup plus provocateur et beaucoup plus nietzschéen. Peter Sloterdijk ancien recteur de la  'Hochschule für Gestaltung de Karlsruhe', philosophe et essayiste, offre, à 71 ans, un regard acerbe sur l'actualité européenne. Dans son dernier ouvrage "Réflexes Primitifs, contre le cynisme généralisé", publié aux éditions Payot, il livre une analyse singulière du moment politique européen actuel et une forme de retour d'expérience sur ses années d'observation de la politique allemande et européenne. 

Peter Sloterdijk propose une lecture de l'histoire politique européenne dans le temps long. Il n'hésite pas à faire démarrer une partie de son analyse durant la Grèce antique. Il met en perspective évènements contemporains et  histoire longue. C'est en cela qu'il se démarque de nombreux intellectuels. Pour Peter Sloterdijk, les évènements politiques sont toujours le fruit du passé et du présent. Les peuples sont héritiers de leur histoire mais également responsables de leur futur. 

Personne ne se rend plus vraiment compte de l'usage du mot Europe

Nous vivons avec cette information un peu déstabilisante que nous sommes le vieux monde par rapport à un nouveau monde. 

L'endroit qu'un allemand habite est un endroit qui promet à ses habitants quelque chose que les économistes appellent : "rente de lieu". C'est à dire qu'il suffit d'être né quelque part : à Prague, à Cologne, ou à Paris ; pour être entouré dès le premier souffle par un système extrêmement élaboré de soin. On est nourri et entouré de plusieurs couches de bienfait venant de la société. 

Je suis inquiet pour l'Europe, mais moins que les alarmistes qui prennent les désaccord entre 27 petits chefs d’État pour des choses sérieuses. Lla réalité européenne est déjà trop réelle, trop forte pour être mise en cause par des acteurs de la scène politique. Même Orbán est une anecdote dans la grande histoire de l’Europe. Les pays populistes de l'Europe sont pris dans un processus d'éducation politique sentimentale. Il est nécessaire d'apprendre à vivre ensemble dans une Europe non impériale.

Chroniques
8H00
16 min
Journal de 8 h
Donald Trump conforté par les premiers extraits du rapport Mueller
8H16
4 min
Le Billet politique
A Paris, la longue marche des "Marcheurs"
8H45
3 min
La Théorie
Toutânkhamon : au-delà du show, l’exposition comme rituel
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......