LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les dirigeants économiques des pays du G20 à Chengdu, en Chine, le 24 juillet

G20 : deux visions de la mondialisation

19 min
À retrouver dans l'émission

Les chefs des Etats qui composent le G20 se réunissent ces dimanche 4 et lundi 5 septembre à Hangzhou, en Chine. Le géant asiatique a l’intention de mettre l’accent sur le sujet des freins à la mondialisation au cours de cette réunion au sommet.

Les dirigeants économiques des pays du G20 à Chengdu, en Chine, le 24 juillet
Les dirigeants économiques des pays du G20 à Chengdu, en Chine, le 24 juillet Crédits : Fred Dufour - AFP

Alors que s’est ouvert hier à Hangzhou le sommet du G20, partout des voix s’élèvent contre le capitalisme mondialisé et la finance débridée. Pourtant, la lutte contre le protectionnisme sera l’un des axes majeurs de la réunion des chefs d’Etats des pays les plus riches de la planète. Qu’il s’agisse du Brexit en Grande-Bretagne ou de la montée des populismes en Europe, les signaux d’alarme sont au rouge pour Shanghaï : l’Occident semble tenté par le repli sur soi économique et l’isolationnisme. Cette tentation est-elle raisonnable ? Le capitalisme mondialisé a-t-il atteint ses limites ? Peut-on envisager la naissance d’un capitalisme « vert », « modéré » ? La globalisation des échanges a-t-elle atteint un seuil dangereux pour les économies nationales ?

Nous recevons ce matin Nicolas Baverez, économiste et éditorialiste au Point et au Figaro. Il a publié en mars « Danser sur un volcan » aux éditions Albin Michel.

Il sera rejoint en deuxième partie d’émission par Thomas Coutrot, économiste, membre fondateur des Economistes atterrés.

Ecoutez ici la deuxième partie

Bibliographie

bibliography

Le monde qui vientLa Découverte, 2016

Intervenants
  • économiste et statisticien du travail, co-fondateur des Économistes atterrés.
  • historien, économiste, essayiste, éditorialiste au Point et au Figaro
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......