LE DIRECT
Passation de pouvoir à Matignon le 3 juillet 2020 entre Edouard Philippe et Jean Castex

Gouvernement Castex : "l'efficacité" pour quelle politique ?

30 min
À retrouver dans l'émission

"Opérationnalité", "mise en œuvre concrète", "efficacité", tel est le vocabulaire utilisé par le nouveau Premier ministre, Jean Castex, depuis sa prise de fonction à Matignon le 3 juillet dernier. Analyse de la séquence politique en cours avec l'historien Nicolas Roussellier.

Passation de pouvoir à Matignon le 3 juillet 2020 entre Edouard Philippe et Jean Castex
Passation de pouvoir à Matignon le 3 juillet 2020 entre Edouard Philippe et Jean Castex Crédits : Ludovic Marin - AFP

« Efficacité », c’est un mot qui revient déjà beaucoup dans la bouche du nouveau Premier ministre Jean Castex. Dans une interview donnée hier au Journal du Dimanche, il dit vouloir aller vite : opérationnalité, solutions pratiques, méthodes… tels sont les mots qu'il emploie.
 

S’agissant de méthode, la sienne, dit-il, passe par le dialogue, la mobilisation de tous et l’obsession pour la mise en œuvre concrète de ce sur quoi l’exécutif s’est engagé.
 

Emmanuel Macron a lui prévenu hier : la politique menée sera celle qui était prévue et le nouveau gouvernement - dont on devrait connaitre la composition aujourd’hui - sera un gouvernement « de mission et de rassemblement ».

Quand l'Etat prend le gouvernement

D'après Nicolas Roussellier, "la nomination de Jean Castex indique surtout le fait que les filières traditionnelles de recrutement se sont asséchées. Historiquement, on recrute normalement un premier ministre dans les partis politiques qui sont les viviers. Où sont les partis politiques aujourd'hui ? Il n'y a pas de possibilité de recruter un poids lourd du côté de la République en marche. (...) L'autre filière de recrutement que l'on voit poindre ce sont les associations locales. On est pour le moment dans une diffraction entre deux types de vie politique. Du point de vue historique, la vie politique n'est plus homogène : on a des recrutements de plus en plus locaux d'un coté et de l'autre, un auto-recrutement de l'Etat sur l'Etat."

Il n'y a plus la possibilité de recruter un gouvernement dans le politique. Le politique ce n'est pas seulement des fonctions administratives de directeur de cabinet, mais c'est aussi de la rhétorique, la capacité à faire des discours porteurs. Le politique est en panne dans sa capacité à délivrer des têtes. Nicolas Roussellier

Chroniques

8H00
14 min

Journal de 8 h

Covid-19 : aux États-Unis, la Floride particulièrement touchée par la pandémie
8H16
4 min

Le Billet politique

La réforme des retraites, coûte que coûte
8H30
4 min

Le Journal de la culture

Le coup de fil Culture: Maurizio Galante
Intervenants
  • historien et politologue, maître de conférences titulaire à Sciences Po Paris

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......