LE DIRECT
Manifestation contre le projet de réforme des retraites du gouvernement, le 5 décembre à Paris.

Grève : peut-on comparer décembre 2019 à décembre 1995 ?

17 min
À retrouver dans l'émission

Entre 800 000 et 1,5 million de manifestants ont battu le pavé ce jeudi pour protester contre le projet de réforme des retraites du gouvernement. Le mouvement prend-il la voie d'un conflit similaire à celui de 1995 qui avait fait reculer le gouvernement Juppé ?

Manifestation contre le projet de réforme des retraites du gouvernement, le 5 décembre à Paris.
Manifestation contre le projet de réforme des retraites du gouvernement, le 5 décembre à Paris. Crédits : Thomas SAMSON - AFP

Transports, éducation nationale, petite enfance, énergie, hôpitaux, collecte des déchets, justice, police, mais aussi de nombreux salariés du privé… Tous les secteurs étaient mobilisés hier contre la réforme des retraites, mais pas seulement. La grève a embrassé des causes plus larges, dépassant la question des retraites.  Faut-il y voir l’émergence d’un nouveau front social ? Le mouvement peut-il s'installer dans la durée ? Quel est le rapport de force entre le gouvernement et ses opposants ? La fronde sociale est-elle comparable à celle qui avait fait plier Alain Juppé en 1995 sur sa réforme des retraites ?

En première partie d'émission, Guillaume Erner reçoit Christophe Aguiton, chercheur en sciences sociales, auteur notamment de La gauche du 21ème siècle, aux éditions La découverte, militant d’Attac et fondateur de Sud. Il fait partie des signataires de l'appel de 180 intellectuels en soutien à "celles et ceux qui luttent" publié ce mercredi dans Le Monde.

Les mouvements sont marqués par une montée en puissance lente. On parle de la grande mobilisation du 5 décembre 1995, parce que c'est celle qui avait fait plier Alain Juppé d'une certaine façon, mais elle a été précédée du 28 novembre, du 24 novembre, de toute une série de journées plus petites, comme en 2010 et comme en 2016. Démarrer à quasi un million (...) montre qu'il y a quelque chose dans le pays d'explosif".

"Il y a trois facteurs déterminants. La grève, peu de secteurs peuvent la tenir longtemps (...), le nombre de manifestants (...) et l'opinion publique. C'est ce qui fait qu'un mouvement peut gagner contre un gouvernement."

Chroniques

8H00
15 min

Journal de 8 h

Réforme des retraites : face à la forte mobilisation, le gouvernement appelle au dialogue
Intervenants
  • chercheur en sciences sociales, auteur notamment de "La gauche du 21ème siècle", ed. La découverte. Militant syndical et associatif, cofondateur de SUD-PPT, d'AC ! (Agir ensemble contre le chômage) et d'Attac
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......