LE DIRECT
Le Ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse Jean-Michel Blanquer après le conseil des ministres au palais de l'Élysée, le 18 décembre 2019.

Salaires, bien-être... Le chantier de Jean-Michel Blanquer pour l'Education nationale

19 min
À retrouver dans l'émission

La réforme des retraites et ses conséquences pour les personnels de l'éducation, rémunération des enseignants, projet pour l'école... Les chantiers ne manquent pas pour le ministre de l'Éducation nationale alors que l'école, comme le reste du pays, est touchée par la contestation.

Le Ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse Jean-Michel Blanquer après le conseil des ministres au palais de l'Élysée, le 18 décembre 2019.
Le Ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse Jean-Michel Blanquer après le conseil des ministres au palais de l'Élysée, le 18 décembre 2019. Crédits : ERIC FEFERBERG - AFP

L'éducation nationale n'est pas épargnée par la grogne sociale qui secoue le pays : de l'aveu même du gouvernement, sans revalorisation substantielle de leur rémunération, les enseignants seront les grands perdants du nouveau mode de calcul prévu par le projet de réforme des retraites. Pour rassurer ses troupes, Jean-Michel Blanquer a promis d'augmenter progressivement leurs salaires à l'horizon 2037. Pourtant, l'inquiétude n'est pas retombée chez les enseignants qui étaient encore nombreux à protester ce mardi.

Pour en parler, nous recevons Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Éducation nationale et de la jeunesse, qui entend "sortir d'un cercle vicieux de scepticisme et d'anxiété". Il l'assurait ce matin sur notre antenne : "La question de l'âge pivot n'a pas été définitivement tranchée par le Premier ministre, il y a encore des marges de discussion. Tout est sur la table." Cela comprend-il l'annualisation du temps de travail ? Il ne préfère pas s'avancer sur ce point...

Au-delà de cette actualité sociale, le ministre cherche à imprimer sa marque : dans le sillage de la loi "Pour une École de la confiance" adoptée cet été, Jean-Michel Blanquer veut transformer l'institution scolaire et appelle de ses vœux à la refondation d'une "École du XXIe siècle". "Moi ce que je veux, c'est une Éducation nationale où il y ait du bien-être pour tous", afin dit-il de remettre les professeurs au centre de la société. "On aura encore plus besoin de bien les payer" a-t-il réaffirmé.

Mais le gouvernement parviendra-t-il à mener jusqu'au bout sa réforme des retraites ? Les compensations promises aux enseignants seront-elles suffisantes pour calmer leur colère ? Quel projet pour l'enseignement alors que l'école est elle aussi touchée par la fronde sociale ?

La promesse d'une revalorisation

Concernant justement la rémunération des professeurs, et face à l'incompréhension quasi générale autour de cette réforme, le ministre se veut rassurant et répète : 

La moyenne des retraites des enseignants est de 2 600 euros mensuels. Nous allons maintenir l'équivalent de ces 2 600 euros mensuels de pension, ce sera écrit dans la loi. C'est considérable, nous sommes à la veille d'une revalorisation historique des professeurs ! Jean-Michel Blanquer

J’ai toujours reconnu qu’il fallait aller vers une augmentation de la rémunération des professeurs. Jean-Michel Blanquer

Remettre le professeur au centre de la société

Le ministre veut se saisir de cette revalorisation de la rémunération des professeurs pour repenser leurs missions et leur place dans la société :

"C’est l’occasion d'une modernisation du système [...],de remettre le professeur au centre de la société française, et que ce positionnement soit au service des élèves, pour une amélioration du système éducatif." Jean-Michel Blanquer

On entre dans un monde complètement nouveau, et on aura encore plus besoin des professeurs, de bien les payer, de bien les accompagner. Jean-Michel Blanquer

Sur la négociation autour de la réforme des retraites 

Jean-Michel Blanquer affirme que des négociations sont encore possibles, notamment sur la question de l'âge pivot : 

La question de l'âge pivot n'a pas été définitivement tranchée, il y a encore des marges de discussion. Tout est sur la table. Jean-Michel Blanquer

Chroniques

8H00
14 min

Journal de 8 h

Réforme des retraites : les discussions patinent
Intervenants
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......