LE DIRECT
Locals and shop owners in Brixton march through Brixton to protest against the gentrification of the area

La faillite des élites ?

18 min
À retrouver dans l'émission

Chômage, crise du logement, concentration des richesses... Les inégalités sociales ne cessent de se creuser. Sommes-nous face à deux France qui s'opposent, l'une s'enrichissant, l'autre s'appauvrissant ? Ou au contraire, assistons-nous à l'aube du crépuscule de "la France d'en haut" ?

Locals and shop owners in Brixton march through Brixton to protest against the gentrification of the area
Locals and shop owners in Brixton march through Brixton to protest against the gentrification of the area Crédits : Justin Ng / Nur photo - AFP

« La lutte des classes existe, et nous l’avons gagnée », dit souvent Warren Buffet. A Londres en 2015, le loyer mensuel moyen atteignait 3.500 euros. Au même moment à Paris, le prix moyen du mètre carré flirtait avec les 8.000 euros. Dans une ville comme dans l’autre, les prix ainsi pratiqués transforment les grandes métropoles en citadelles dont les logements, les emplois, les salaires et les loisirs deviennent inaccessibles à la quasi-totalité de la population. Derrière ces murs, « la France d’en haut ». Celle qui accepte une mondialisation qui lui profite ou dont elle est statutairement protégée. Chaque année plus riche, ce pourcentage de la population serait pourtant déjà en train de vivre son crépuscule.

C’est la thèse défendue par le géographe et consultant Christophe Guilluy, auteur de « Crépuscule de la France d’en haut » (Flammarion) et invité aujourd’hui de Guillaume Erner pour en parler dans les Matins de France Culture.

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......