LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Eric Zemmour lors d'un débat le 25 avril 2019 à Paris

Le renouveau réactionnaire

41 min
À retrouver dans l'émission

Comment expliquer la popularité actuelle des thèses réactionnaires ? Notre invité est l'historien Gérard Noiriel, dont le dernier ouvrage propose une analyse de la figure du polémiste réactionnaire.

Eric Zemmour lors d'un débat le 25 avril 2019 à Paris
Eric Zemmour lors d'un débat le 25 avril 2019 à Paris Crédits : LIONEL BONAVENTURE - AFP

Les courants réactionnaires sont-ils en train de remporter la "bataille des idées" ? Assiste-t-on à un renouveau des thèses réactionnaires ? Pour en parler, nous recevons l'historien Gérard Noiriel, directeur de recherche à l’EHESS, spécialiste de l’immigration et de l’histoire de la classe ouvrière. Son dernier ouvrage “Le venin dans la plume. Édouard Drumont, Éric Zemmour et la part sombre de la République” revient sur la place des polémistes réactionnaires dans le débat politique.

"Eric Zemmour, c’est quelqu’un qui comme Drumont a un talent rhétorique pour faire croire des choses qui ne sont pas vraies. Avec une vision décliniste." Gérard Noiriel

"Tous ces gens qui ont popularisé Drumont (à la fin du XIXè) ne se doutaient pas de ce que ça allait donner sur le plan politique. Pour moi aussi (en tant qu’historien), il y a donc aussi cette espèce d’avertissement historique." 

"Drumont et Zemmour se situent à des moments charnières de l’évolution du champ médiatique. Aujourd’hui, c’est fondamental de défendre aussi le travail des chercheurs, la connaissance, la réflexion car sinon, ça nourrit le populisme." 

"Sur le plan politique, sur le plan des opinions politiques, on est dans une démocratie, on donne la parole aux uns aux autres, très bien, mais ce que je dénonce c’est que Zemmour se présente comme historien et qu’il attaque la profession d’historien… Comment voulez-vous que les gens qui ne sont pas historiens ou amateurs de livres d’histoires s’y retrouvent ?" Gérard Noiriel

Au sujet des gilets jaunes : 

C’est un mouvement qui a pris les intellectuels et les élites par surprise et ça, c’est le cas de tous les grands mouvements… [...] Il y a aussi l’intelligence des peuples, ne serait-ce que dans le symbole, détourner un simple gilet de la sécurité routière pour en faire un instrument de lutte sociale… Gérard Noiriel

Gérard Noiriel est également revenu sur la polémique autour de Yann Moix et de ses écrits et dessins antisémites : 

"Ce qui m’a choqué, ce sont les tentatives d’excuser Yann Moix dans les grands médias. C’est trop facile d’excuser. Non tout le monde n’était pas antisémite quand il avait 20 ans."

"Quand on a des jeunes avec des propos antisémites, on leur tombe dessus, sans excuse, et là, il y a un sentiment deux poids deux mesures selon le milieu social auquel on appartient." Gérard Noiriel

Chroniques
8H00
15 min
Journal de 8 h
Urgences : vers un plan à plusieurs centaines de millions d'euros ?
8H15
4 min
Le Billet politique
Sur quel ton parler à la Russie ?
Intervenants
  • Historien, directeur d'études à l’EHESS, spécialiste de l’immigration et de l’histoire de la classe ouvrière.
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......