LE DIRECT
Mohamed Ali

Luttes sociales : où sont passées les figures romanesques ?

17 min
À retrouver dans l'émission

Nous recevons Judith Perrignon, auteur du roman Les Insoumis (éd. Grasset), dans lequel elle revient sur les combats sportifs mais aussi politiques de Mohamed Ali.

Mohamed Ali
Mohamed Ali

Alors que le mouvement semble s’installer dans la durée, peu de portes-paroles incarnent aujourd’hui la lutte sociale. Mais certains ont traversé le temps, comme Mohamed Ali qui deviendra le célèbre boxeur et militant pour les droits civiques, son autre combat. Figure controversée à la fois fruit de l’american dream et fervent défenseur de la communauté afro-américaine, qu’a-t-il traduit de son époque ? Des Etats-Unis des années soixante à nos jours, où sont passées les figures romanesques ? Qui sont les insoumis d’aujourd’hui ? Pour en parler, nous recevons la journaliste et romancière Judith Perrignon, auteur de L’Insoumis.  

L'actualité d'une figure de la révolte

"On entend encore beaucoup parler de lui parce que c'est l'un des hommes le plus populaires au monde. C'est une figure noire, musulmane, c'est la figure de la colère. Revisiter cette histoire, c'est revisiter cette Amérique qui est toujours là, finalement, dans les fondements américains." Judith Perrignon

"Il a fini par avoir cette phrase "les Vietcongs ne m'ont jamais traité de nègre, donc moi je ne peux pas me battre pour ce pays". [...] Il était ambivalent, il était effrayé d'affronter comme ça aussi violemment les Etats-Unis. Mais il a dû aller au bout parce qu'il était devenu l'incarnation de cette époque." Judith Perrignon

Une violence au croisement des combats pour les droits civiques

"Son époque le construit au fond. Le même homme, vingt ans plus tard, ne serait pas devenu Mohamed Ali. C'est un mouvement de radicalité et de violence. Il y a les Black Panthers, il y a les Nation of Islam, la question noire se structure à ce moment là, parallèlement, ou même contre Martin Luther King, qui est trop modéré pour eux. Ils sont anti Martin Luther, parce qu'il faut affronter l'homme blanc, parce que Martin Luther King veut la réconciliation." Judith Perrignon

"Aujourd'hui, l'Amérique a complètement absorbé le mythe Ali, au point d'effacer toutes les aspérités du personnage. C'est pour ça que le mythe Ali, il est aussi intéressant de le visiter en Afrique. C'est un des hommes les plus aimés en Afrique, y compris des jeunes générations. Il incarne cet homme noir qui a défié le géant américain, qui est revenu aux sources africaines." Judith Perrignon

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......