LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Retour à l'école le 12 mai
Épisode 3 :

Julia de Funès : "Le télétravail agit comme un tamis : on ne voit que la performance. Impossible de faire semblant de travailler"

13 min
À retrouver dans l'émission

Depuis le confinement, impossible ou presque de ne pas remarquer la place nouvelle laissée aux outils numériques, que ce soit à la maison ou au travail (qui peut être aussi à la maison). Sommes-nous entrés dans une nouvelle phase de la transition numérique ?

Télétravail
Télétravail Crédits : MARCEL MOCHET - AFP

Comme toutes les grandes crises de l’histoire, celle que nous vivons en ce moment accélère les grandes mutations menées depuis plusieurs années. Et l’un des exemples les plus symboliques est sans doute l'accélération de la transformation numérique des économies et des sociétés. Quelles sont les conséquences d’un monde du travail de plus en plus numérisé ? L’Homme est-il fait pour ce modèle ? 

Pour en parler ce matin, Julia de Funès, philosophe et auteure du livre “Le développement (im)personnel. Le succès d’une imposture” aux éditions de l’Observatoire est l’invitée des Matins. 

Le télétravail passé de l'ordre du souhait à l'ordre du fait ? 

La crise a généralisé le télétravail et l’a massifié. Les arguments qui étaient encore réfractaires à ce mode de fonctionnement ont été pulvérisés en un éclair. En général, ils tournaient autour de deux axes majeurs qui sont la difficulté de mise en place du télétravail et l’arrêt des liens sociaux. Et on voit qu’il n’y a plus vraiment de contre argument à la mise en place de ce mode de fonctionnement qui a encore boosté ce progrès qui était encore très latent jusqu'à maintenant. Julia de Funès

"On a une tendance à vouloir séquencer des moments de vie comme des moments d’état distincts. Et là, cette période a été particulièrement difficile car toutes les sphères se mélangeaient et se télescopaient. Et le télétravail n’a fait que renforcer le mélange des mondes."

Une redéfinition du travail ? 

Le télétravail n’est pas le travail comme avant. Mais c’est un travail quand même. Des études montrent que les personnes travaillent aussi bien sinon mieux qu’au bureau. Ils sont moins dispersés, moins dérangés. Et puis c’est une libération psychologique. Quand on est dans un open space, on est obligé de montrer qu’on travaille. Et cette représentation permanente occupe et accapare une partie de l’esprit qui explique pourquoi le télétravail est très efficace. Julia de Funès

"Le télétravail n’empêche pas de revenir au bureau en présentiel. Le télétravail n’est pas une exclusion totale de l’entreprise. Mais ça ne compense et ne remplace pas les relations réelles. Mais ça les rend d’autant plus attendues et désirables. Donc c’est quelque chose qui maintient le lien, qui seconde et assiste la réalité mais qui ne remplace en rien la beauté des relations réelles."

Le danger de la pensée Slides ou Powerpoint est que l’utilité initiale est devenue une norme et une procédure. On le fait parce que l’on doit le faire mais on ne sait plus pourquoi on le fait. La grande dérive, c’est de faire de Zoom ce qu’on a fait de Slides, c'est-à-dire des façons de faire automatisées qui engourdissent les intelligences plus qu’elles ne les stimulent. Julia de Funès

Vous pouvez (ré)écouter l'interview en intégralité en cliquant sur le player en haut à gauche de cette page.

Et pour réécouter la deuxième partie de l'émission, c'est ici

Chroniques
8H00
15 min
Journal de 8 h
La libre circulation en question dans une Europe qui se déconfine en ordre dispersé
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......