LE DIRECT
Emmanuel Macron salue la foule après sa victoire.

Régis Debray : "Emmanuel Macron est le produit de l'américanité, du post-moderne. C'est le primat de l'image"

16 min
À retrouver dans l'émission

Hier soir s’est achevée une campagne présidentielle inédite par bien des aspects. Comment penser le passé immédiat au-delà de l’événement ? Comment l’inscrire dans un temps plus long ? C’est ce que nous tentons de faire ce matin avec l'écrivain et philosophe Régis Debray.

Emmanuel Macron salue la foule après sa victoire.
Emmanuel Macron salue la foule après sa victoire. Crédits : Ryuzo Suzuki / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun - AFP

Hier soir s’est achevée une campagne présidentielle inédite par bien des aspects. Les deux partis qui dominaient la vie politique française depuis près de 50 ans ont été éliminés dès le premier tour, et le second tour a vu une force politique vieille d’à peine un an affronter un parti d’extrême-droite.

Après une campagne déjà bien agitée, notamment par les affaires touchant François Fillon et Marine Le Pen, la campagne d’entre-deux tours s’est déroulée dans un climat de vive tension.

A LIRE : Aux sources des idées d'Emmanuel Macron

Tension d’abord autour de la formation d’un front républicain face au FN. Alors que le président de Debout La France Nicolas Dupont-Aignan a rallié Marine Le Pen, certains responsables de droite ont refusé de se prononcer clairement en faveur d’Emmanuel Macron, d’autres ont annoncé qu’ils s’abstenaient ou votaient blanc. Mais c’est surtout à gauche que les débats ont été les plus animés : le refus de Jean-Luc Mélenchon de donner une consigne de vote claire et le résultat de la consultation des militants de la France insoumise, qui ont opté pour seulement un tiers d’entre eux en faveur du vote Macron, ont achevé de fissurer le front républicain – et la gauche.

A LIRE : La fulgurante ascension d'Emmanuel Macron en 10 étapes

Tension également lors des deux temps forts de la campagne d’entre-deux tours : lors de la visite des deux candidats sur le site de l’usine Whirlpool mercredi 26 avril et lors du débat télévisé d’entre-deux tours, qui a été l’occasion d’un échange d’invectives plus que d’un débat d’idées.

Comment penser le passé immédiat au-delà de l’événement ? Comment l’inscrire dans un temps plus long ? C’est ce que nous tentons de faire ce matin avec Régis Debray : écrivain, philosophe et médiologue, fondateur et directeur de la revue Medium, il vient de publier Civilisation. Comment nous sommes devenus américains aux éditions Gallimard.

Retrouvez ici la deuxième partie de l'émission.

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......