LE DIRECT
Le programme d'intelligence artificielle de Google AlphaGo face au joueur de Go sud coréen Lee Se-dol en mars 2016

Intelligence artificielle : y a-t-il eu une prise de conscience en 2017?

42 min
À retrouver dans l'émission

L'intelligence artificielle aura été l'un des grands thèmes de l'année 2017 : va-t-on vers une guerre des intelligences ? Avec Milad Doueihi, historien des religions et ancien titulaire de la chaire « L’Humain au défi du numérique » au collège des Bernardins.

Le programme d'intelligence artificielle de Google AlphaGo face au joueur de Go sud coréen Lee Se-dol en mars 2016
Le programme d'intelligence artificielle de Google AlphaGo face au joueur de Go sud coréen Lee Se-dol en mars 2016 Crédits : Seung Il Ryu - Maxppp

"Les algorithmes et l'intelligence artificielle sont partout, pour simuler l'évolution de la grippe en hiver, pour recommander des livres à des clients, pour suggérer aux forces de police des zones où patrouiller en priorité, pour piloter de façon autonome des automobiles, pour élaborer automatiquement un diagnostic médical personnalisé, pour personnaliser un fil d'activité sur les réseaux sociaux, etc. Des tâches complexes, parfois critiques, sont ainsi déléguées à des systèmes de plus en plus autonomes à mesure que les techniques d'apprentissage propres à l'intelligence artificielle se développent. Ces usages multiples et croissants indissociables des masses de données inédites à disposition dans tous les secteurs soulèvent de nombreuses questions."

Voici ce qu'écrivait la CNIL dans son rapport sur l'intelligence artificielle rendu le 15 décembre dernier. Cette année 2017, il n'y a pas eu une semaine sans un article, un livre, un débat, un rapport, un événement sur le sujet. Est-ce l'année de l'intelligence artificielle, ou de son passage vers le grand public?

Pour Milad Doueihi, en craignant l'intelligence artificielle, nous rejouons la "Chute" :

Il y a quelque chose avec l'intelligence artificielle qui touche au statut de l'humain. Quelque chose nous échapperait par l'arrivée de notre propre création? Mon interprétation, c'est que c'est un préjugé monothéiste. On va rejouer le récit de la Chute dans la Genèse. Au début, des relations harmonieuses, puis une séparation qui va créer des angoisses.

Mais le mot lui-même crée de la confusion dans cette question devenue politique :

Ce mot d'"intelligence artificielle" est un leurre, un mot-piège, rempli de connotations problématiques. A mon sens, il serait intéressant de s'en débarrasser car il bloque l'échange et la négociation nécessaire entre les différents acteurs.

Le problème aujourd'hui, c'est qu'une grande partie des recherches se font dans les grandes entreprises, et non plus dans les laboratoires de recherche.

Milad Doueihi invite enfin à imaginer un autre modèle : 

Chaque citoyen est considéré comme un codeur par principe. Non pas qu'il ait les compétences nécessaires pour coder, mais qu'il ait accès au code. L'accès lui-même modifie la donne et le potentiel des exploitations.

Libération et France Inter viennent de faire paraître un hors série sur l'Intelligence artificielle,"Voyage au cœur de l'intelligence artificielle". Un forum, dans la continuité du hors série, se tiendra à la Maison de la radio le 24 janvier au studio 104.

Chroniques

8H30
4 min

La Revue de presse des Matins du samedi

2017, l'année du porc
8H48
5 min

L'Idée culture

Véronique Nahoum-Grappe : "Rencontrer le livre de sa vie, c’est quelque chose d’aussi violent que l’histoire d’amour avec l’homme de sa vie"
8H54
6 min

Les Mitonnages de Jacky

Qu'est-ce qu'elle a ma gueule de bois ?

Bibliographie

Couverture du livre "Du matérialisme numérique"

Du matérialisme numériqueMilad Doueihi et Frédéric LouzeauHermann et Collège des Bernardins, 2017

Intervenants
  • philosophe, historien des religions et spécialiste du numérique
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......