LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili.

Barbara Pompili : "Il faut rehausser les ambitions, mais le futur projet de loi climat comporte déjà de vraies avancées"

25 min
À retrouver dans l'émission

Cinq ans après l'Accord de Paris et alors que les Vingt-Sept se sont réunis cette semaine à Bruxelles pour négocier la politique climatique européenne, quel bilan peut-on tirer des engagements pris par les Etats-signataires ? Pour en parler, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili.

La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili.
La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. Crédits : Joël Saget - AFP

"C'est un petit marteau mais il peut faire de grandes choses". Ainsi parlait Laurent Fabius il y a tout juste cinq ans avant de conclure avec un coup de marteau à la tribune la COP21, qu'il présidait, et qui s'achevait donc avec la signature de l'Accord de Paris. L'ambition était de contenir l'élévation de la température moyenne de la planète nettement en dessous de 2 degrés. Selon le programme des Nations unies pour l'environnement, nous allons plutôt vers un réchauffement de 3 degrés. Avec nous pour en parler, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, qui a par ailleurs présenté cette semaine les premiers arbitrages du futur projet de loi climat. 

L'Accord de Paris a été une victoire diplomatique, et bien plus que ça. Il a été un marqueur très fort et un moment où nous avons engagé l'économie mondiale dans la décarbonation. On n'y est pas encore : il nous reste énormément d'efforts à faire. Attention, cependant, à ne pas tomber dans l'autre sens : le monde a clairement changé depuis 2015. Rien qu'en France, il y avait encore dix centrales à charbon et dix centrales à fioul en 2015. En 2022, il n'y en aura plus. La voiture électrique était encore considérée comme quelque chose de complètement exotique. Là, en Europe, nous avons vendu un million de voitures électriques ou hydro-électriques cette année. 

Nous sommes toujours confrontés à la contradiction entre les objectifs de long-terme et l'urgence. On nous dit que ce n'est pas le moment, qu'il y a une crise Covid-19 ou que l'on risque de perdre des emplois. Or, la transition écologique est comme toute transition : des emplois peuvent être perdus mais d'autres peuvent être crées. Toute la question est de savoir comment on organise, on prépare, on organise tout cela. (...) Profitons de l'occasion qui nous est donnée de revoir notre modèle économique et notre culture pour accompagner tout le monde.  

Barbara Pompili porte le projet de loi climat issu des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, dont l'ambition est de "faire baisser de 40% les émissions de gaz à effet de serre de la France d'ici à 2030 dans un esprit de justice sociale". Ses grandes orientations ont été présentées cette semaine et le texte devrait être présenté en conseil des ministres à la fin du mois de janvier.

Nous avons un texte qui commence à se consolider, avec aux alentours de 70 articles, qui reprennent une grande partie des propositions de la Convention citoyenne. Il y a encore des arbitrages sur les sujets qui demandent le plus calage, comme par exemple la rénovation des logements où nous avons vraiment besoin d'un dispositif qui fonctionne. (...) Si on fait un projet de loi qui n'est pas en accord avec nos engagements, nous serons mis face à nos contradictions : nous essayons de faire en sorte que le projet de loi réponde aux engagements que nous avons pris.  

Pour aller plus loin : 

Le choix musical de Barbara Pompili 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Chroniques
8H30
3 min
La Revue de presse des idées
Quelle laïcité pour la société française ?
8H45
5 min
Mon oeuvre à moi
Jean-Claude Casadesus : "La musique des mots et la poésie des notes sont faites pour aller ensemble"
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......