LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'ancien ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon.

Vincent Peillon : "Il faut retrouver le sens de l'idée républicaine"

27 min
À retrouver dans l'émission

Au lendemain du 150e anniversaire de la proclamation de la République, qu’est devenue notre doctrine républicaine ? Entretien avec l’ancien ministre et philosophe Vincent Peillon, qui signe un essai sur le dévoiement de l’idée républicaine et, partant, sur son véritable sens.

L'ancien ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon.
L'ancien ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon. Crédits : Joël Saget - AFP

Lors d’une cérémonie de naturalisation qu’il présidait hier au Panthéon, le chef de l’Etat a prononcé un discours pour les 150 ans de la proclamation de la République, le 4 septembre 1870, et a tenu à rappeler à quel point la République française est un « bloc » et doit le rester. Vincent Peillon, ancien ministre et philosophe du politique a consacré de nombreux ouvrages à la philosophie républicaine. Le nouveau paraîtra aux Presses universitaires de France le 16 septembre prochain sous le titre L’Emancipation. Il s’agit d’un recueil d’essais, d’articles, de colloques, de conférences autour du dévoiement de l’idée républicaine et partant, de son véritable sens. 

La République est une dialectique complexe entre un idéal très articulé et la réalité. Le paradoxe aujourd'hui est que tout le monde se réclame de la République, qui est devenue une sorte de talisman. Et on voit l'extrême-droite mener sa bataille sur des thèmes comme la laïcité ou le patriotisme, qui appartiennent à la culture républicaine. C'est un retournement, une forme de falsification qui est assez préoccupante. 

A gauche, deux grandes familles idéologiques ont dominé. Le "rocardisme" et le "chevènementisme", qui a donné naissance à Zemmour et d'autres personnes que l'on a retrouvé à l'extrême-droite. Quant à la seconde gauche elle a donné naissance à Macron. Et nous, où sommes nous ? Il faut reconstruire ce réformisme de gauche, au centre, avec des gens authentiquement de gauche. Je suis convaincu que la bataille idéologique a été perdue sur le plan intellectuel. 

Regardons l'histoire : on voit que des idées considérées de gauche, voire d'extrême gauche brocardées à l'époque par la droite ou le centre, comme par exemple la suppression du travail des enfants ou l'école pour tous, deviennent ensuite le patrimoine commun. L'histoire de la République est une histoire par laquelle des positions émancipatrices, portées par une minorité, deviennent ensuite des positions collectives. 

Pour aller plus loin :

Le Choix musical de Vincent Peillon ♪♫

  • Suzanne de Leonard Cohen
Chroniques
8H30
3 min
La Revue de presse des idées
Reconstruire la gauche à l'heure où les antagonismes politiques évoluent
8H45
4 min
Mon oeuvre à moi
Véronique Olmi : "En relisant ce poème d'Aragon, je me rends compte qu'il est pris entre l'éveil et le rêve"
8H52
2 min
Les Mitonnages de Jacky
Le carpaccio, de la gourmandise dorée sur tranche
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......