LE DIRECT
Portrait de Christine Germain-Donnat au musée de la Chasse et de la nature

Christine Germain-Donnat / « Des préoccupations très contemporaines sont traitées de manière artistiques, dont celle de notre lien au vivant »

47 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec la directrice du musée de la Chasse et de la Nature Christine Germain-Donnat à l’occasion de la Nuit des musées et de la réouverture le samedi 03 juillet du musée de la Chasse et de la nature, fermé depuis juillet 2019 pour travaux.

Portrait de Christine Germain-Donnat au musée de la Chasse et de la nature
Portrait de Christine Germain-Donnat au musée de la Chasse et de la nature

Le musée de la chasse et de la nature, à partir d’une évocation à la fois artistique mais aussi anthropologique sur la chasse, nous invite à nous questionner sur notre lien au vivant. Depuis sa fondation en 1967, il a su décaler son propos cynégétique pour approfondir les rapports de l’homme et de l’animal au cours de l’histoire, et plus largement aujourd’hui, au vivant. 

Dans les deux hôtels particuliers des XVIIe et XVIIIe siècles, le musée propose de découvrir aussi bien des collections traditionnelles de chasse que des œuvres d’art classique ou contemporain, regroupées dans différentes salles d'un musée conçu comme l’habitation d’un chasseur-collectionneur. Il propose de découvrir la collection particulière de François Sommer, fondateur du musée, passionné de chasse et défenseur d'une conception de l'écologie très humaniste.

Le propos purement cynégétique du musée a été décalé, pour s'intéresser plus largement au rapport à l'animal à travers les âges, de la préhistoire jusqu'à nos jours.

On attrape les visiteurs non pas par la thématique de la chasse mais par la fascination et l'émerveillement pour les œuvres d'art. Le musée est très atypique. On entre chez un chasseur esthète. Les œuvres ont été suscitées par la chasse, qu'il s'agisse de sculptures, de tapisseries, d'objets d'art, de créations plus ou moins merveilleuses, comme le cabinet de La Licorne. 

Un nouvel espace sous les combles permet d'élargir encore le propos, permettant d'approfondir ces réflexions plus philosophiques sur l'impact de l'homme, à travers différentes œuvres contemporaines et de nouvelles salles. 

Le diorama est un dispositif d'exposition très particulier, qui évoque les muséums, qui montre les animaux dans leur univers, mais où l'homme est omniprésent. On est devant une sorte de photographie de l'anthropocène.

Retour sur des œuvres majeures, telles que le Portrait de chasseur assis en compagnie de ses chiens de Jean Daret et Nicasius Bernaerts (1661) acquise par le musée en janvier, ou encore l'exposition temporaire de Damien Deroubaix, La Valise dʼOrphée...

Damien Deroubaix est un artiste qui pratique le dessin, la gravure sur bois et la peinture. L'exposition mêle de très grands formats, un vaste plafond peint par ses soins, de très grands tableaux et puis une immense paroi en bois gravé. Cette paroi de bois gravée encadre en fait une une vitrine où sont installés quelque 300 petites amulettes qui viennent du bassin méditerranéen qui représentent des animaux. Cette exposition repose sur ce paradoxe que sont ces petits animaux qu'on portait sur soi, qu'on cousait dans ses vêtements, que l'on emmenait dans sa tombe. On en exalte le rôle protecteur.

Le choix musical de Christine Germain-Donnat

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour aller plus loin...

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......