LE DIRECT
Alain Mabanckou, qui fait paraître "Rumeurs d'Amérique" chez Plon.

Alain Mabanckou : "J'écris pour témoigner de l'état du monde, tel que je l'ai trouvé"

30 min
À retrouver dans l'émission

L'écrivain Alain Mabanckou dont l'ouvrage "Rumeurs D'Amérique", évocation d'un pays multiple, composite, dans lequel il enseigne depuis quinze ans et où il vit désormais, paraît en cette rentrée littéraire aux éditions Plon.

Alain Mabanckou, qui fait paraître "Rumeurs d'Amérique" chez Plon.
Alain Mabanckou, qui fait paraître "Rumeurs d'Amérique" chez Plon. Crédits : Joël Saget - AFP

L'écrivain Alain Mabanckou avance sur trois jambes : une congolaise, une française et, désormais, une américaine. Prix Renaudot en 2006 pour Mémoires de Porc-épic, titulaire en 2016 de la Chaire de la création artistique au collège de France, Alain Mabanckou enseigne aujourd'hui la littérature d'expression française, à l'Université de Californie, à Los Angeles. Le romancier propose dans Rumeurs d'Amérique son "autobiographie américaine", regard sur cette Amérique où il enseigne et vit depuis une quinzaine d'années.

Les Etats-Unis ont donné des figures emblématiques de la lutte comme des Malcom X, des James Baldwin, des Martin Luther King, qui sont venus tracer la route de ce que serait l'Amérique de demain. Malheureusement, plus de soixante ans après, nous assistons à cette tragédie. Le slogan "I have a dream" est peut-être l'un des slogans des plus courts et les plus mémorables de l'humanité. Aujourd'hui ce rêve tarde, et j'ai peur qu'il devienne, de plus en plus, un cauchemar. 

Aux Etats-Unis, nous vivons dans une société qui trébuche, car elle est désormais indéfiniment divisée, entre les noirs et les blancs, mais aussi entre les classes. A côté de la question raciale, il faut aussi pouvoir se pencher sur la question de la classe : tout le problème est d'empêcher certains de passer d'une classe à une autre. Car celui qui vient d'une classe inférieure pourrait venir menacer les intérêts économiques de ceux qu'il rejoint. 

Ernest J. Gaines m'a donné beaucoup d'espoir, et m'a fait penser qu'on peut sauver beaucoup de choses par la littérature. Mais cela ne suffit pas toujours. Le temps de la parole est passé, le temps est venu de l'action. C'est une histoire qui dure depuis fort longtemps et on a toujours servi aux noirs la même nourriture, dans laquelle on saupoudre un peu d'espoir sur l'avenir. Mais on veut parler au présent : fini le temps de toujours conjuguer au futur. 

Pour aller plus loin :

Le Choix musical d'Alain Mabanckou ♪♫

  • Sam Cooke - A change is gonna come

Chroniques

7H40
14 min

La Fabrique médiatique

Catherine Deneuve, biographie non autorisée
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......