LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le dessinateur, auteur de bandes-dessinées, Jul.

Jul : "Plus on a l'impression de devenir fou, plus le rire libère"

29 min
À retrouver dans l'émission

Le dessinateur et auteur de bande-dessinées Jul, qui croque l'arrivée du Covid-19 dans son nouvel album, "Silex and the city. La dérive des confinements" (Dargaud), après avoir fait paraître à la rentrée dernière "Lucky Luke, un cow-boy dans le coton" (Lucky Comics).

Le dessinateur, auteur de bandes-dessinées, Jul.
Le dessinateur, auteur de bandes-dessinées, Jul. Crédits : Joël Saget - AFP

Nous sommes en 40 000 avant Jésus-Christ, mais il y a tout : ce virus qui paraît loin chez l’homme de Pékin, le conseil de se laver le pouce préhenseur plusieurs fois par jour, et tout ira bien, mais finalement, la fermeture de toutes les écoles du paléolitique, un confinement de l’ensemble de la chaine du vivant, la superhutte vidée de ses paquets de pâtes, la vie enfermés dans la caverne avec les parents, les plus riches qui partent dans leur volcan de campagne, les larmes de l’ aide-chaman. Le dessinateur et auteur de bande-dessinées Jul, historien de formation, croque l'arrivée du Covid-19 dans son neuvième album de la série "Silex and the city", "La dérive des confinements", paru aux éditions Dargaud.

On est obligé de ployer l'échine devant toute cette négativité, la dimension réelle de ce drame, les morts, les souffrances, mais aussi devant la dimension fantasmée, cette espèce d'injonction des slogans publicitaires, des slogans médicaux, le bio-pouvoir, cette contrainte des corps et des esprits que l'on subit et qu'on est obligé d'intégrer comme étant légitimes. Tout ça rend un peu givré. C'est pour ça qu'entre deux glaciations, ça fait du bien de se marrer un peu. 

Ce qui caractérise la France depuis maintenant plusieurs mois, c'est cette espèce de tendance à la fracture absolue, à une espèce de balkanisation. Chacun d'entre nous, nous avons été isolés dans nos appartements et, d'une certaine façon, on se retrouve isolé dans autant de micros communautés. Chacun essaie de gagner, de rogner un petit privilège, au détriment d'autrui éventuellement. Et il y a très peu de choses qui, finalement, peuvent nous donner les outils de réunion, de communion, d'histoires communes. Justement, l'humour et la culture ont cette vertu là.

A la rentrée dernière, Jul a également fait paraître "Lucky Luke, un cow-boy dans le coton", aux éditions Lucky Comics.

Dans la tradition de "Lucky Luke", qui a ses différentes communautés mises en avant et qui servent de fil rouge pour tel ou tel album, la question des Noirs, centrale en cette période de sortie de la guerre de Sécession qui a bouleversé l'histoire du pays et qui s'enracine tellement profondément aujourd'hui encore dans l'actualité, est absolument invisible. Invisible non seulement de "Lucky Luke", qui parle de l'histoire américaine. Mais il faut voir aussi que la présence de Noirs comme des personnages importants, des héros positifs, est, dans la bande dessinée franco-belge depuis 100 ans, proche de zéro.  

Pour aller plus loin : 

Le Choix musical de Jul : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • Dessinateur de presse et auteur de bande dessinée
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......