LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La directrice du Théâtre national de Marseille, La Criée, Macha Makeïeff.

Macha Makeïeff : "La fiction nous protège du désastre"

30 min
À retrouver dans l'émission

Alors que la réouverture des lieux culturels a de nouveau été reportée par le gouvernement, la metteuse en scène, plasticienne, dramaturge et directrice du Théâtre national de Marseille, La Criée, Macha Makeïeff.

La directrice du Théâtre national de Marseille, La Criée, Macha Makeïeff.
La directrice du Théâtre national de Marseille, La Criée, Macha Makeïeff. Crédits : Gérard Julien - AFP

Alors que le gouvernement ne prévoit pas, pour l'heure, de rouvrir les salles de spectacle, la metteuse en scène, dramaturge et directrice de La Criée, Théâtre national de Marseille, Macha Makeïeff est notre invitée.

Nous sommes comme une sorte de paquebot à quai : il y a un équipage sur le pont, mais à distance, qui se regarde et qui guette quelque chose qui n'arrive pas. Nous faisons l'expérience de l'empêchement, mais cet empêchement ne doit pas devenir un enfermement. Ces lieux, historiquement, ont eu tendance à être un peu féodaux : nous avons tout fait pour les ouvrir, pour que les portes s'ouvrent d'elles-mêmes, devant toutes sortes de publics. Il faut faire très attention à ce que cette suite de contraintes sanitaires, obligatoires et que nous respectons à la lettre, ne deviennent pas un enfermement quasi psychique. 

La puissance de la réponse poétique est notre arme. Elle nous donne à voir la fragilité de nos existences. Ce pas de côté qu'est la fiction, c'est vraiment ce qui nous protège du désastre. Effectivement, on pourrait faire un état des lieux effroyable, moi comme tant d'autres, vous dire que les théâtres sont fermés, qu'on ne sait pas quoi faire, que c'est désastreux. Mais il y a en moi une petite musique, cette espèce d'insolence qu'est la fiction et qui, je pense, nous sauve dans toutes les situations. 

Depuis que je suis à Marseille je l'ai vérifié : il faut dans ce pays une deuxième capitale. Marseille contient l'exemplarité, le potentiel, pour devenir la seconde capitale de la France. Nous avons besoin d'utopie. Et je pense que ce serait une émulation formidable. Cette capitale à la fois européenne, méditerranéenne, a un potentiel de jeunesse extraordinaire et il y a dans la société marseillaise un tissu de solidarité incroyable qui fait que ça tient. Depuis que je suis à Marseille, je vois Paris presque comme un vieil amour et elle me parait un peu seule : faire de Marseille la seconde capitale serait un geste politique formidable. 

Pour aller plus loin : 

Le Choix musical de Macha Makeïeff : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • Auteure, metteure en scène, plasticienne, à la direction du théâtre national de Marseille la Criée
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......