LE DIRECT
Patricia Sorel a publié une "Petite histoire de la librairie française" aux éditions La Fabrique et Christian Thorel signe "Essentielles librairies" chez Gallimard.

La fête de la librairie et les 40 ans de la loi sur le prix unique du livre, avec Patricia Sorel et Christian Thorel

31 min
À retrouver dans l'émission

A l’occasion de la Fête de la librairie indépendante et des 40 ans de la Loi Lang, l’historienne Patricia Sorel, autrice d"Une petite histoire des librairies" et le libraire, co-fondateur de la librairie Ombres-Blanches à Toulouse Christian Thorel, qui signe" Essentielles librairies" (Gallimard).

Patricia Sorel a publié une "Petite histoire de la librairie française" aux éditions La Fabrique et Christian Thorel signe "Essentielles librairies" chez Gallimard.
Patricia Sorel a publié une "Petite histoire de la librairie française" aux éditions La Fabrique et Christian Thorel signe "Essentielles librairies" chez Gallimard. Crédits : DR

"Le livre n'est pas un produit comme les autres" disait Jack Lang devant l'Assemblée nationale en juillet 1981. La Loi sur le prix unique du livre a quarante ans cette année et cet anniversaire est au cœur de la Fête de la librairie indépendante, dont c'est la 23e édition cette année. Un événement auquel participent plus de 480 librairies en France, mais aussi en Belgique, au Luxembourg et en Suisse. Deux invités sont avec nous ce matin pour en parler. 

Patricia Sorel, historienne, maîtresse de conférences en histoire à l'Université Paris-Nanterre, membre du Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines, autrice d'une Petite histoire, la librairie française, publié aux éditions La Fabrique. 

L'ouverture des grandes surfaces dans les années 1950-1960 va ébranler le régime du livre alors en vigueur. Le prix était alors fixé par l'éditeur. Cela permettait aux libraires de faire une petite ristourne à tout ou partie de sa clientèle. Ce qui va mettre le feu aux poudres, c'est l'ouverture de la librairie FNAC en mars 1974, rue de Rennes à Paris. La FNAC va en effet proposer d'emblée et systématiquement un rabais de 20 % sur les livres. Là, c'est un coup de tonnerre dans le monde du livre : les petites librairies sont incapables de suivre, elles ne peuvent proposer des rabais aussi importants. C'est là que va débuter tout le débat autour du prix du livre, un débat qui a été très vif et qui a divisé libraires et éditeurs. 

Auparavant, on rentrait dans une librairie et on avait face à soi un libraire, derrière son comptoir. On lui demandait ce qu'on voulait et le libraire allait vous chercher le livre. Aussi, la librairie a été un lieu très intimidant pour une grande partie de la population qui n'osait pas franchir le seuil d'une librairie. La grande évolution de la librairie s'est faite dans les années 1970 : les libraires ont dû prendre en compte l'apparition et le développement de nouvelles pratiques de consommation, impulsées par l'apparition des grandes surfaces qui généralisent le libre service. On a donc conçu des magasins plus modernes avec des allées de circulation élargies, donc un accès facilité aux rayons. Aujourd'hui, on peut sortir dans une librairie, feuilleter les livres, ce qu'on ne pouvait pas faire auparavant. 

Christian Thorel a dirigé et développé la librairie "Ombres blanche"s à Toulouse, entre 1978 et 2019 et signe Essentielles librairies dans la collection Tracts de Gallimard. 

Je pense que la Loi Lang a tenu ses engagements. Depuis la fin des années 1980, tout le monde s'est rallié à cette loi. Aujourd'hui, les chiffres montrent bien la diversité de la production. Des chiffres qui montrent aussi la diversité de la diffusion, de l'essaimage des librairies en France. Cela montre bien combien cette loi non seulement fut utile, nécessaire, mais au bout du compte, évidente. Quand on lit l'histoire du livre et de l'édition, on voit bien que la question du prix a toujours été en débat depuis les origines, depuis les origines de l'imprimerie. Pour autant, je crois qu'il faut se rallier à cette idée qu'effectivement, cette loi était naturelle.

Dans ce métier, il faut à la fois mener une politique de l'offre et une politique de la demande. La politique de l'offre, c'est la nécessité de présenter un fonds aussi riche, aussi diversifié et dense que possible. L'offre et la diversité de la production éditoriale est assez impressionnante et je crois que les libraires doivent continuer d'être le plus déterminé possible à représenter une offre, à en être le passeur et le prescripteur. La deuxième chose, c'est de répondre à la demande, qui provient d'un public très disséminé, très varié et je crois que, là-dessus, il s'agit d'être le plus ouvert que possible. 

Pour aller plus loin : 

Le Choix musical de Patricia Sorel : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le Choix musical de Christian Thorel : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......