LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Arts plastiques: Les choix de Didier Lockwood

5 min
À retrouver dans l'émission

Cette semaine, l’invité de la Dispute est Didier Lockwood Ce soir, il nous fait part de ses choix en arts plastiques
Les choix de l'invité : « J’ai commencé la pratique artistique par la musique et les arts plastiques avec une mère peintre et un père violoniste. Ce sont deux arts de vibration, l’un complète l’autre. »

« Un geste artistique couvre toutes les pratiques de l’art »

« Je voulais parler de Picasso , de la réouverture du Musée Picasso et de la disparition du Grenier Picasso , des Grands Augustins. On solidifie un symbole pour en faire disparaître un autre.

« Un artiste se doit d’être visionnaire. Il se perd avant les autres pour trouver à l’intérieur de lui la conception d’un monde à venir. Il prend un risque. Picasso est cet exemple même. »

« Je peins lorsque je ne suis pas en tournée, des grandes toiles de souvenirs mal raccordés , qui me passent par la tête, dans un inconscient profond ou une conscience endormie. »

« Si vous regardez bien la nature, toutes les formes d’art existent. Lorsque vous roulez la nuit sur l’autoroute, et que vous voyez l’asphalte briller sous l’éclairage, c’est du Soulages . »

Didier Lockwood est violoniste de jazz et compositeur.

Né à Calais en 1956, il grandit au sein d’une famille d’artistes. Il entre au Conservatoire à l’âge de 6 ans. A 13 ans il intègre l’Orchestre lyrique du Théâtre municipal de Calais et remporte trois ans plus tard le Premier prix de violon du Conservatoire National de Calais ainsi que le Premier Prix national de musique contemporaine de la SACEM.

Didier Lockwood et Arnaud Laporte
Didier Lockwood et Arnaud Laporte Crédits : Daniel Finot - Radio France

Admirateur de musique classique, il se passionne également pour la musique improvisée et le jazz. Il fait ses débuts avec le groupe Magma à l’âge de 17 ans aux côtés du percussionniste Christian Vander. Puis remarqué par Stéphane Grappelli , il se voit propulsé sur la scène internationale du jazz.

En 1994, il réalise son premier album américain New-York Rendez-vous et compose en 1996 son premier concerto en trois mouvements pour violon électro-accoustique et orchestre symphonique intitulé Les Mouettes .

En 2000, il publie Tribute to Stéphane Grappelli pour lequel il reçoit de nombreuses distinctions : Diapason d’Or, Choc Jazzman, Sélection Fip.

Il crée en 2001 le Centre des Musiques Didier Lockwood , son école d’improvisation à Dammarie-lès-Lys.

Il se voit également remettre le titre de Chevalier de la Légion d’Honneur, d’Officier dans l’Ordre National du Mérite ainsi qu’Officier des Arts et des Lettres.

L’année 2013/2014 correspond au quarantième anniversaire de sa carrière, qu’il célèbre accompagné d’amis de longue date à travers de nombreux concerts partout dans le monde.

Actualités :

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......