LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Cinéma : les choix de Ludovic Lagarde 2/5

5 min
À retrouver dans l'émission

Cette semaine, l’invitée de la Dispute est Ludovic Lagarde.

Ce soir elle nous fait part de ses choix en cinéma.

Les choix de l'invité : "Je suis un enfant du ciné club. Moi j''ai eu la chance d'avoir un père qui me mettait dès l'age de 13 ans, devant le ciné club et le cinéma de minuit ensuite... Jai vu bien plus de films, que de pièces de théâtre dans ma jeunesse... ça a formé mon regard et l'ensemble, finalement, de mon point du vue, de manière très importante... "

Elément déclencheur pour son intégrale de Georg Büchner, proposée l'année dernière, au théâtre de la ville : Histoires extraordinaires d'Edgar Poe, film de Roger Vadim, Louis Malle et Federico Fellini. "ça m'a servi presque de guide pour les trois pièces de Büchner "

Sa première expérience de cinéma : Il a eu un budget d'Arte pour tourner Fairy Queen d'Olivier Cadiot, "cette manière de convertir les acteurs de la scène pour l'image a été une expérience pasionnante, qui m'en a donné le goût... "

Il va peu au cinéma, mais il a vu récemment : La bataille de Solférino de Justine Triet... La vénus à la fourrure de Roman Polanski. Concernant ce dernier, "C'est un curieux film... pour un metteur en scène c'est intéressant... mais la facture du film ne m'a pas passionné...". La vie domestique d'Isabelle Czajka avec Laurent Poitrenaux, comédien avec lequel il travaille très souvent. "J'ai trouvé Laurent magnifique, d'une grande liberté... "

Les réalisateurs dont il guette les sorties de films : James Gray (The Immigrant en ce moment sur les écrans), Lars Von Trier (film Nymphomaniac dont la sortie est prévue le 25 décembre à venir) et Quentin Tarantino ...

Biographie : Ludovic Lagarde est né en 1962 à Paris. Metteur en scène et Directeur de la Comédie de Reims, centre dramatique national (depuis 2009).

Après des études théâtrales à Censier, il est élève comédien à l’école Théâtre en Actes dirigés par Lucien Marchal, avant de devenir assistant du metteur en scène Christian Schiaretti.

Avec le soutien de la Comédie de Reims, et des Scènes Nationales de Belfort et de Calais, il réalise ses premières mises en scène. Il alterne aussi bien des textes contemporains (Beckett, Schwajda) que des textes de répertoire (Courteline, Tchekhov). Il aime s’entourer de collaborateurs fidèles dans son travail. Ses rencontres avec l’écrivain Olivier Cadiot ou le comédien Laurent Poitrenaux seront déterminantes dans ses projets, mais aussi avec la chorégraphe Odile Duboc, les musiciens Gilles Grand, David Bichindaritz et Rodolphe Burger, Bernard Quesniaux…

En mars 2010 à la Comédie de Reims, il crée Doctor Faustus Lights The Lights et récrée Oui dit le très jeune homme , deux pièces de Gertrude Stein, adaptées par Olivier Cadiot.

Pour le festival d'Avignon 2010, Ludovic Lagarde a créé deux spectacles avec Olivier Cadiot Un nid pour quoi faire et Un mage en été qui ont notamment été accueillis à Paris, Nantes, Lorient, Chaumont, Lyon, Rouen, sur la saison 2010-2011.

En janvier 2012, Ludovic Lagarde explore les trois pièces de Georg Büchner. En Juillet 2013, retour à Avignon, avec "Lear is in town", adaptation de Shakespeare par Olivier Cadiot et Frédéric Boyer.

Par ailleurs, il a réalisé plusieurs mises en scène d’opéra, et travaille régulièrement avec le directeur musical Christophe Rousset…

Actualités :

Il met en scène Le Regard du nageur de et par Christèle Tual du 14 au 24 janvier à la Comédie de Reims: http://www.myra.fr/le-regard-du-nageur-christele-tual-ludovic-lagarde-lionel-spycher

Du 28 novembre au 15 décembre, Reims Scènes d'Europe: http://www.myra.fr/reims-scenes-d-europe-2013-focus-sur-gaia-la-terre-grand-temoin-bruno-latour-0

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......