LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Littérature : les choix de Didier Bezace

6 min
À retrouver dans l'émission

Cette semaine, l’invité de la Dispute est Didier Bezace.

Ce soir, il nous fait part de ses choix en Littérature.

Les choix de l'invité : "J'ai souvent trouvé la justification de mon travail dans l'apprivoisement de la littérature par le théâtre... "

Auteur des spectacle qu'il a adapaté, par exemple :

La dernière neige , Hubert Mingarelli (Seuil)

"C'est un récit que j'ai rencontré par hasard et qui m'a assez bouleversé... j'ai choisi de dire au revoir au théâtre de la Commune en adaptant ce récit... Mingarelli est un auteur qui a beaucoup de lecteurs très affectueux, très amoureux de lui, c'est un homme magnifique et un écrivain que je trouve splendide dans son économie des mots... "

Son conseil de lecture pour cet auteur :

La source , (ed Cadex), tout petit texte qu'il faut lire !

Marguerite Duras mise en scène Didier Bezace au Théâtre de l'Atelier :

"L'aventure Duras est la conjonction de deux volontés. La direction artistique du théâtre de l'Atelier m'a demandé de monter Savannah Bay... Et j'ai décidé de faire un cycle... D'où la recréation du Square... "

Sa découverte avec Margerite Duras "C'est que les mots font vire, les mots sont précieux et qu'il ne faut pas les galvauder. L'art de parler, l'art de la conversation est une chose fondamentale dans la vie des hommes et des femmes. "

Didier Bezace est né à Paris en 1946. Auteur, acteur, metteur en scène et directeur de théâtre (L’Aquarium à la cartoucherie de Vincennes et du théâtre de la commune à Aubervilliers).

Élève comédien du Centre universitaire international de formation et de recherche dramatique (CUIFERD) de Nancy, Didier Bezace a reçu les enseignements de Bernard Dort, Jean-Marie Patte, Gilles Sandier, Maria Casarès et Henri Gourbion.

Après 1968, il participe à l'Université du Théâtre des Nations que dirige André-Louis Périnetti L’amour du théâtre et de la littérature vont devenir le cœur de sa vie. Ses coups de foudre pour les écrivains sont nés de son travail de metteur en scène. Ses goûts littéraires tournent autour d’œuvre sur le peuple. Il est un lecteur assidu de Stendhal, Balzac et Jean-Jacques Rousseau. Son engagement artistique ne peut pas être dissocié de son engagement politique. Il est un militant de la culture au service de la République, dans la grande lignée du théâtre populaire de Jean Vilar.

En 1972, il cofonde avec Jean-Louis Benoît et Jacques Nichet, le Théâtre de l’Aquarium à la Cartoucherie de Vincennes. Il participe à tous les spectacles de la compagnie en tant qu'auteur/acteur/metteur-en-scène.

En 1976, il participe ainsi à la création de La jeune lune tient la vieille lune toute une nuit dans ses bras sur la représentation du monde ouvrier.

De 1997 à 2013, il devient, sur une idée du communiste Jack Ralite, directeur du Théâtre de la Commune d’Aubervilliers, lieu emblématique de la décentralisation culturelle. Pièce après pièce, il installe dans son théâtre une politique dont la qualité et le public sont les enjeux. Didier Bezace mettra en scène Molière, Sarraute, Feydeau, Marivaux. Il adapte La maladie humaine , de Ferdinando Camon, Pereira prétend , d’Antonio Tabucchi, La Misère du monde , de Pierre Bourdieu, La Femme changée en renard , de David Garnett, ou encore Aden Arabie , de Paul Nizan.

Dans son théâtre, il multiplie également les projets. Il a par exemple invité les professeurs du Collège de France à donner des conférences et a œuvré pour un théâtre dans et hors les murs afin de toucher les défavorisés.

En 2001, il met en scène L’école des femmes avec Pierre Arditi au Festival d’Avignon, et qui reste dans les mémoires comme un éblouissement.

Ses mises en scène sont aussi adaptées au cinéma. Par exemple, elles seront utilisées pour les films La femme changée en renard de David Garnett ou Pereira attend d’Antonio Tabucchi.

Egalement, il a joué au cinéma avec Claude Miller, Bertrand Tavernier, Jeanne Labrune, Anne Théron, Valérie Guignabodet, Claude Zidi, Rémi Bezançon et Jean-Pierre Darroussin. À la télévision, on a pu le voir dans Les Thibault , Sissi et, dernièrement, dans La Maîtresse du Président .

Prix et récompenses :

En 1994 : il est nominé au César du meilleur acteur dans un second rôle pour Profil bas

En1995 : Nominé au Molière du théâtre public pour La Femme changée en renard il remporte le Molière de la révélation théâtrale pour cette mise en scène

En 2005 : Molière du metteur en scène pour La Version de Browning et Meilleur adaptateur d'une pièce étrangère pour La Version de Browning

Prix SACD 2011 : Prix Théâtre de la SACD

Actualités :

Au théâtre de l’Atelier (2014)

Le Square de Marguerite Duras, metteur en scène et acteur

Les Trois âges (cycle) Marguerite Duras et Savanah Bay Marguerite et le Président mise en scène

D’une noce à l’autre, un metteur en scène en banlieue (coédition Les Solitaires intempestifs – Théâtre de la Commune)

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......