LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Littérature: Les choix de Didier Lockwood

4 min
À retrouver dans l'émission

Cette semaine, l’invité de la Dispute est Didier Lockwood Ce soir, il nous fait part de ses choix en littérature
Les choix de l'invité :

« Je prends mes livres dans les relais de gares ou les aéroports parce que j’adore lire dans le train… »

Il vient de lire : Désir d’infini de Trinh Xuan Thuan , aux Editions Gallimard, collection Folio Essais

« J’ai trouvé ce livre extrêmement intéressant car il définit des concepts qui pourraient nous rendre fou c’est-à-dire, qui tente à nous décrire l’incommensurable et je trouve qu’un artiste est toujours à la recherche de cet incommensurable… On ne doit pas avoir de barrières, on ne doit pas avoir une limite, il n’y a pas de « fini »… C’est l’histoire de ceux qui ont cherché à réfléchir sur cette notion d’infini et qui nous mène des grands philosophes grecs jusqu’aux grands physiciens et astrophysiciens d’aujourd’hui en passant par Einstein, Bohr, etc… Je découvre des choses inouïes qui me renvoient directement à ma pratique et à ma pensée artistique, notamment la physique quantique et la théorie des cordes qui est la théorie vibratoire… C’est exceptionnel, on parle d’autres dimensions et je pense qu’un artiste voyage dans ces dimensions. Il y a un monde de l’écriture, un monde de la musique, un monde de l’art plastique… Le devoir d’un artiste, d’un écrivain ou d’un scientifique c’est la recherche, c’est ce qui lie nos axes de travail… C’est une école d’humilité et c’est ce qui nous manque beaucoup aujourd’hui… Page par page quand je lis ce livre je m’émerveille surtout de l’intelligence… A la fin de ce livre, j’ai envisagé ce que pouvait être l’amour inconditionnel… Quand on aime quelqu’un c’est aimer ses défauts car ils ont engendré ses qualités… »

Didier Lockwood est violoniste de jazz et compositeur.

Né à Calais en 1956, il grandit au sein d’une famille d’artistes. Il entre au Conservatoire à l’âge de 6 ans. A 13 ans il intègre l’Orchestre lyrique du Théâtre municipal de Calais et remporte trois ans plus tard le Premier prix de violon du Conservatoire National de Calais ainsi que le Premier Prix national de musique contemporaine de la SACEM.

Didier Lockwood et Arnaud Laporte
Didier Lockwood et Arnaud Laporte Crédits : Daniel Finot - Radio France

Admirateur de musique classique, il se passionne également pour la musique improvisée et le jazz. Il fait ses débuts avec le groupe Magma à l’âge de 17 ans aux côtés du percussionniste Christian Vander. Puis remarqué par Stéphane Grappelli , il se voit propulsé sur la scène internationale du jazz.

En 1994, il réalise son premier album américain New-York Rendez-vous et compose en 1996 son premier concerto en trois mouvements pour violon électro-accoustique et orchestre symphonique intitulé Les Mouettes .

En 2000, il publie Tribute to Stéphane Grappelli pour lequel il reçoit de nombreuses distinctions : Diapason d’Or, Choc Jazzman, Sélection Fip.

Il crée en 2001 le Centre des Musiques Didier Lockwood , son école d’improvisation à Dammarie-lès-Lys.

Il se voit également remettre le titre de Chevalier de la Légion d’Honneur, d’Officier dans l’Ordre National du Mérite ainsi qu’Officier des Arts et des Lettres.

L’année 2013/2014 correspond au quarantième anniversaire de sa carrière, qu’il célèbre accompagné d’amis de longue date à travers de nombreux concerts partout dans le monde.

Actualités :

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......