LE DIRECT

Littérature : les choix de Jean-Louis Martinelli

6 min
À retrouver dans l'émission

Cette semaine, l’invité de la Dispute est Jean-Louis Martinelli.

Ce soir, il nous fait part de ses choix en Littérature.

Les choix de l'invité : "Je lis de façon complètement décousue, avec plusieurs livres à la fois en chantier... certains vraiment inachevés mais j'ai souvent deux, trois livres que je lis en même temps... * La lecture fait partie de l'alimentation quotidienne "* "

Dernier livre qu'il a achevé :

Pour en finir avec Eddy Bellegueule d'Edouard Louis "Le livre m'a un peu irrité, et en même temps je suis encore habité, traversé par la lecture... ce n'est pas une lecture d'adhésion totale... "

Ses lectures du moment :

Michel Rocard "quelques conseils qui donnent à la gauche française, et elle en a besoin "

Théâtre de Marcel Aymé "un dialoguiste tout à fait important "

Il a beaucoup lu et relu :

Louis Ferdinand Céline "C'est L'auteur où la question du style est la plus forte", Kundera, La corresondance de Flaubert, les derniers livres de Delphine de Vigan....

Ses prochaines lectures :

Toutarsitophane de Serge Valetti (Atalante)

Biographie : Jean-Louis Martinelli est né en 1951 à Rodez. Metteur en scène de théâtre.

En 1977, il fonde sa compagnie, le Théâtre du Réfectoire à Lyon.

En 1987, il prend la direction du Théâtre de l'Ouest lyonnais qui devient le Théâtre du Point du Jour. Adepte des auteurs contemporains, Jean-Louis Martinelli met en scène des auteurs de cinéma : Jean Eustache (La maman et la putain en 1990), Pasolini (Pier Paolo Pasolini et Impressions Pasolini 1982 et 1992) ou encore Fassbinder (Voyage à l’intérieur de la tristesse et L’année des treize lunes 1995)… mais aussi des auteurs plus classiques comme Koltès (Roberto Zucco 1995), Racine (Andromaque 2003), Sophocle (Œdipe le tyran , créé au festival d’Avignon en 1998) ou Tchekov (Platonov 2002).

De 1993 à 2000, il est Directeur du Théâtre national de Strasbourg. Après deux mandats il est remplacé par Stéphane Braunschweig. Son départ non justifié a mis en mauvaise posture le ministère de la culture alors dirigé par Catherine Trautmann. Aussi la ministre de la culture Catherine Tasca met-elle fin à la polémique en le nommant au Théâtre des Amandiers à Nanterre., établissement qu’il dirigera de 2002 à 2013. Depuis le 1er janvier 2014, c’est le scénographe Philippe Quesne qui lui succède.

Actualités :

Une nuit à la présidence, de et mes Jean-Louis Martinelli, du 7 au 30 mars au Théâtre Nanterre-Amandiers

  • Allers/Retours* , Actes Sud, 2012
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......