LE DIRECT

Littérature : les choix de Marina Foïs

6 min
À retrouver dans l'émission

Cette semaine, l’invitée de la Dispute est Marina Foïs.

Ce soir, elle nous fait part de ses choix en Littérature.

Les choix de l'invitée : "Un des romans que j'ai le plus aimé dans ma jeunesse c'est La conjuration des imbéciles . C'est quand même un grand corps dégueulasse qui abrite un cerveau déguelasse, donc c'est un monstre. Et le corps raconte beaucoup de choses par l'attitudes physique, la sueur, le sperme... Toute mon adolescence j'ai lu tout Zola, et dans Zola les mecs transpirent, souffrent dans leur chair... "

Ses amours de jeunesse : "Ce n'était pas des lectures de jeunes filles "

Le noeud de vipères et Thérèse Desqueyroux de François Mauriac "J'ai adoré Mauriac "

Sa référence aboslue : La conjuration des imbéciles de John Kennedy Toole

Raymond Carver , écrivain américain "J'aimais pas beaucoup la littérature française parce qu'elle ne me dépaysait pas. J'ai lu beaucoup d'anglo-saxons, surtout... "

Maintenant elle lit de tout :

"J'ai pas de rituel pour dénicher mes lectures, j'écoute des amis, je lis la 4e de couverture dans les librairies... Ma mère m'en fournit pas mal "

Son dernier coup de coeur, un livre "inter-amical et inter-profesionnel " : C'est le métier qui rentre de Sylvie Testud (Fayard) "Extrêmement drôle... Assez touchant et assez brillant "

En finir avec Eddy Bellegueule d'Edouard Louis (Seuil) "Je l'ai lu après la polèmique du Nouvel Obs que j'ai trouvé assez dégueulasse... Y'a quelque chose qui me bouleverse absolument... Tous ces gens qui racontent que dès l'enfance ils ont compris qu'ils étaient pas nés au bon endroit... Ils sont obligés de vivre une rupture... J'ai une grande admiration par ceux qui font le grand saut"

Biographie : Marina Foïs est actrice.

C’est à l’âge de 16 ans que Marina Foïs se découvre une passion pour la Comédie. Elle rejoint The Royal Imperial Green Rabbit Company (qui deviendra par la suite les Robins des Bois). Ils se sont rencontrés au Cours Florent de la classe d'Isabelle Nanty, qui jouera d'ailleurs avec eux dans la pièce qui les propulsera vers le succès : Robin des Bois, d'à peu près Alexandre Dumas .

Remarqués par Dominique Farrugia en 1996, Marina et la troupe joueront quotidiennement en direct sur la chaîne Comédie ! dans La Grosse Émission pendant deux ans. L’année suivante ils sévissent sur Canal , à Nulle part ailleurs , se découvrant alors à un public grandissant.

A partir de 2001, ils se séparent, et Marina Foïs entame véritablement sa carrière au cinéma, jouant dans des films plus ou moins comiques. Parmi les films notables dans lesquels elle a joué on peut citer : La Tour Montparnasse infernale (réalisée par Charles Nemes sortie en 2001), Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre (réalisé par Alain Chabat, sorti en 2002), Le Raid (réalisé par Djamel Bensalah, sorti en 2002), Filles perdues, cheveux gras (réalisé par Claude Duty, sorti en 2002) J'me sens pas belle (réalisé par Bernard Jeanjean, sorti en 2004), RRRrrrr!!! (réalisé par Alain Chabat sorti en 2004), Darling (réalisée par Christine Carrière sorti en 2007), Polisse (réalisé par Maïwenn, sorti en 2011).

Nominée une première fois en 2003, pour le césar du meilleur espoir féminin pour son rôle dans Filles perdues, cheveux gras , elle sera ensuite nominée à deux reprises pour le césar de la meilleure actrice (Darling et Polisse ). En 2012, elle obtient le prix de la meilleure actrice (partagé avec Karin Viard) des Globes de Cristal pour son rôle dans Polisse.

Actualités 2014 : A l’affiche de trois films cette année, on retrouvera l’actrice au cinéma dans :

La Ritournelle de Marc Fitoussi (sortie prévue 11 juin)

Bodybuilder de Roschdy Zem (sortie prévue le 24 septembre)

Orage de Fabrice Camoin (prochainement)

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
À venir dans ... secondes ...par......