LE DIRECT

Spectacle vivant : les choix de Christophe Gans

5 min
À retrouver dans l'émission

Cette semaine, l’invité de la Dispute est Christophe Gans.

Ce soir, il nous fait part de ses choix en Spectacle vivant.

Les choix de l'invité : "A la base j'ai une formation d'arts martiaux... dans mes films le mouvement a une très grande importance... J'ai toujours été attiré par les performances physiques,athlétiques, accrobatiques sur scène. Les deux formes de spectacle vivant que j'essaie toujours d'aller voir... C'est d'une part le cirque nouveau (ex. Le cirque du soleil )... Une forme de rêve éveillée... Et d'autre part la danse (ex. Spectacles de Découflé )... "

Amateur de théâtre : le "Défricheur"

"C'est au théâtre qu'on peut repérer des acteurs neufs ! ... Je pratique un cinéma populaire, à gros budget... Je crois que le mélange [entre connus et inconnus] de plus intéressant... J'espère que le cinéma d'auteur français va continuer à faire ce travail..."

Christophe Gans est né en 1960 à Antibes (Alpes-Maritimes). Réalisateur, producteur et scénariste.

Il suit des études à l’IDHEC (Institut des hautes études cinématographiques), où il réalise son premier court-métrage Silver Slime (bave d’argent en français). En sortant de l’IDHEC, à 22 ans, il créé avec Doug Headline et Dominique Monrocq la revue de cinéma fantastique Starfix, (Science-fiction et horreur). Rédacteur en chef de ce magazine, il anime parallèlement, une rubrique consacrée au cinéma dans l’émission musicale, Rapido, d’Antoine de Caunes, diffusée sur Canal .

A la fin des années 1980, il crée la revue HK Magazine qui devient rapidement une référence en matière de cinéma asiatique, partant à la découverte de cinéastes tels que John Woo ou Hayao Miyazaki. À partir d'un large catalogue de titres inédits en VHS, HK lance la mode du cinéma asiatique en France.

En 1993, il signe son premier scénario, The Drowned , (Les noyés), un des sketches du film fantastique Necronomicon inspiré par l'œuvre de H. P. Lovecraft.

En 1998, en collaboration avec Canal Écriture, une structure de Canal visant à apporter aux jeunes auteurs une aide financière et artistique, le scénariste Stéphane Cabel développe un synopsis intitulé Le Pacte des loups. L'intrigue est basée sur l'histoire de la Bête du Gévaudan. Attiré par la dimension mythologique de ce monstre, Christophe Gans saisit l’occasion et signe un « film évènement », de cape et d’épée. La distribution réunit de jeunes comédiens (Samuel Le Bihan, Vincent Cassel, Monica Bellucci, Jérémie Renier...) et des valeurs sûres du cinéma français (Jean Yanne, Jean-François Stévenin ou encore Édith Scob). Le Pacte des loups est l'un des plus gros succès français de 2001 avec près de cinq millions de spectateurs en salle. Il connait également le succès aux États-Unis à sa sortie en 2002.

En 2001, il passe à la réalisation en signant son premier long métrage, Crying Freeman , qui s’inspire d’un manga japonais. Les critiques presse et spectateurs sont favorables, comme Libération qui salue « un film extrêmement léché, excessivement soigné, outrageusement esthétique ».

Fort du succès de Crying Freeman , tourné à Toronto, il se lance dans un projet ambitieux, celui de réaliser une prequelle à Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne. Christophe Gans, Thierry Cazals et Michael Cooper, écrivent le scénario de Nemo. Epopée sous-marine qui raconte comment le jeune Némo devient un misanthrope destructeur. Le réalisateur se bat pendant des années pour assurer la mise en chantier du film mais les divergences au sein des très nombreux producteurs auront raison du projet.

En 2004, Christophe Gans co-produit Saint Ange de Pascal Laugier. En 2006, après l'échec d'un projet d'adaptation de Bob Morane avec Vincent Cassel, il signe Silent Hill, transposition du célèbre jeu vidéo, qui réunit Radha Mitchell, Laurie Holden et Sean Bean. Le succès est mitigé.

En 2011, Christophe Gans co-écrit avec Sandra Vo Anh une adaptation du conte La Belle et la Bête de Gabrielle-Suzanne de Villeneuve, publié en 1740. Le film est produit par Pathé15 et réunit Vincent Cassel, Léa Seydoux ou encore André Dussollier. Le tournage se déroule à Berlin et sort sur les écrans en février 2014.

Actualités : Sortie dvd et blu-ray de la Belle et la bête le 26 juin 2014

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée
À venir dans ... secondes ...par......